Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 13.10.2017
    Kolping Arena
    1-2
  • 17.10.2017
    Les Vernets
    3-0
  • 20.10.2017
    PostFinance Arena
    19:45
  • HC Biasca Ticino Rockets
  • 21.10.2017
    Biascarena
    20:00

1905.ch à l’hôtel du Rhône

Il y avait un infiltré de 1905.ch dans les salons feutrés de l’hôtel du Rhône mercredi matin !

 

J’ai beau être né ici, je n’avais jamais passé les portes de cet établissement jusque-là et je n’imaginais pas le faire un jour en jeans et baskets. Et pour ceux qui se posaient la question : il y a bel et bien des petits fours et du vin à la sortie, ce n’est pas un mythe. Est-ce ce qui attiré autant de monde ? En tout cas, toute la presse de la région semble être présente mis à part un média audiovisuel finalement arrivé en retard.

 

En arrivant, Chris vient me saluer. Il est souriant, semble plutôt détendu et me dit que tout le monde sera gagnant avec les annonces qui vont venir. Je ne suis pas naïf au point de prendre toute déclaration comme argent comptant (surtout quand les boss ne sont pas loin), mais ça permet d’aborder cette conférence de presse un peu plus sereinement.

 

Bon alors cette conférence, si on résume, il s’est passé quoi ?

 

En ouverture, Quennec nous a fait du Quennec. Très à l’aise dans les deux langues, il sourit et est gentil avec tout le monde. On apprendra plus tard que son futur rôle devrait plus ou moins se limiter à ça, pas grand monde ne s’en plaindra. Je ne sais pas s’il touche une prime chaque fois qu’il parle de “communauté”, mais ça fini par faire sourire toutes les personnes présentes.

 

La présentation de François Bellanger nous est faite. On ne connait pas grand-chose de ce nouveau membre du conseil d’administration si ce n’est qu’il est avocat et que ses compétences pourraient être utiles pour la construction de la nouvelle patinoire. Un 6e membre est annoncé dans un futur proche.

 

Plus tard c’est Chris qui prend la parole et c’est là que tombe la première bombe lorsqu’il annonce renoncer à son job de coach. On avait beau s’y attendre, sur le moment ça fout un sacré choc et on en aurait presque une larme. J’ai soudainement envie de me lever et d’applaudir mais je me rappelle vite que ce n’est pas le lieu.

 

Ses explications tiennent la route bien qu’on doute que Mike Gillis “lui ait ouvert les yeux” sur le fait qu’il était le seul à faire ce job tout seul. On sait que c’est un homme de combat qui n’est pas du genre à renoncer. Il n’empêche qu’il semblait aussi relativement lucide sur le fait que ce cumul était difficilement tenable si on veut vraiment faire du bon boulot des deux côtés. Ses compétences de directeur sportif ne sont plus à prouver et sa future implication dans la formation est une excellente nouvelle tant ce domaine est vital pour le club.

 

On notera aussi les mots très élogieux qu’il a tenu à l’encontre de Lorne Henning. Ça semble sincère car il ne s’est pas contenté d’une simple formule de politesse.

 

Le nouvel entraineur sera annoncé plus tard. Il parait effectivement sain de ne pas se précipiter. On nous a évidemment vendu un peu de rêve en annonçant chercher un gagneur avec un palmarès. On se doutait bien que le profil idéal n’était pas un tocard avec la culture de la défaite… On aura l’occasion d’en reparler une fois le nom connu.

 

Impossible de savoir quand la décision sera prise mais ça sera une décision commune dans laquelle Chris sera impliqué.

 

Selon moi, la deuxième bombe vient de Gillis et elle est presque plus importante que la première tant on ne s’y attendait pas : la transparence ! Il y a encore beaucoup de marge de progression mais c’est une telle révolution qu’on avait de la peine à y croire !

 

Ce qu’on peut retenir :

 

-Le chiffre d’affaire en en nette baisse. La perte d’un sponsor et la baisse des abonnés sont en cause. Le constat n’est pas réjouissant mais il est sain d’en parler.

 

-Les finances sont saines.

 

-La masse salariale de l’équipe est stable.

 

-Les coûts totaux des nouveaux administrateurs pour le club sont au final de 160’000.- ce qui est effectivement assez raisonnable.

 

Il est même annoncé que des chiffres plus détaillés seront annoncés prochainement !

 

Tout ceci donne l’impression que c’est Mike Gillis qui prend gentiment les commandes du club. Il semble être prêt à investir dans la SA après un an “d’observation” mais il semble surtout être prêt à le faire sous certaines conditions. Après des années d’opacité totale sur le fonctionnement du club c’est une vraie bouffée d’air frais plus que bienvenue ! Mais on sent que c’est Gillis qui a décidé de changer de méthode de communication tant on n’imagine pas Quennec changer radicalement de ligne du jour au lendemain. D’ailleurs toutes les informations importantes quant à l’organisation du club sont venues de lui. 

 

On se fera une meilleure idée de la nouvelle ligne adoptée d’ici quelques mois, mais il y a quand même bien peu de chances que l’on regrette l’ancienne.

 

Le projet de nouvelle patinoire avance bien selon la formule habituelle. On préfère en sourire mais le cœur n’y est plus…

 

Mike Gillis conclura en faisant une petite séance de morale à la presse (ou du moins une partie d’entre elle). Sans vouloir me faire l’avocat du diable, quand on communique aussi mal que notre président depuis des années, il est quasi inévitable que des rumeurs inexactes finissent par être publiées. Espérons que cette époque est désormais révolue !

 

Nous ne manquerons pas de revenir sur tous ces éléments à l'avenir après une meilleure analyse et à la lumière de nouveau faits.

 

Petite remarque personnelle : une conférence de presse à 90% en Anglais, bien que j’en comprenne la raison, n’est pas ce qu’il y a de plus respectueux vis à vis des fans et de la “communauté”. Bien qu’étant très internationale, Genève reste une ville francophone.