Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • EV Zug Academy
  • 21.10.2018
    Bossard Arena
    1-6
  • 23.10.2018
    Diners Club Arena
    4-3
  • 27.10.2018
    Les Vernets
    19:45
  • 30.10.2018
    Les Vernets
    19:45

Avis météo : Beau temps sur Genève

Comme un banal samedi soir, on se retrouve dans la « belle » enceinte des Vernets où il fait déjà mi-chaud mi-froid 1 heure avant le match même avec une patinoire à moitié vide, à 30 minutes du lancement de puck. Nous avons le droit à un duel de jeunes dans les buts ce soir.  Il y a un an, jour pour jour, nous jouions contre ce même Lugano, « seule » différence Loeffel était sous nos belles couleurs. On aimerait rester imbattable dans la forteresse des Vernets comme on a su l’être jusqu’à présent, allons-nous battre notre record de victoires à domicile cette année ? Qui sait ? Seule la météo nous le dira.

 

Il ne fallait pas arriver en retard pour voir la magnifique ouverture du score du GSHC par l’intermédiaire de notre capitaine « éclair » après 1’06. Voulant chercher les noms des joueurs luganais sur leurs maillots (en dessus de leurs jolis drapeaux de leur pays d’origine) tout ce que nous arrivions à lire était « MANI », on sait que tous les joueurs de Lugano ont des mains (mani en italien). On a pu admirer le joli shoot de Völlmin depuis la ligne bleue (comme le ciel genevois lorsqu’il y a une éclaircie qui reste plus de 5 minutes). Bozon tente par tous les moyens de marquer, mais manque de peu les filets. Mercier sert joliment Kyparissis qui tente une reprise de volée devant Müller.  Les Servettiens arrivent à bien presser la grisaille luganaise. Mercier tire une deuxième fois et le puck est parfaitement dévié d’un patin Luganais qui sert notre homme «  le plus bronzé » du moment et c’est le 2-0. Lapierre rentre aux vestiaires sans pouvoir poser la jambe sur laquelle il a reçu le puck. C’est un Genève-Servette qui brille tel le soleil genevois que nous avons pu admirer pendant ce premier tiers.

 

Nous commençons le deuxième tiers, sans le Top Scorer luganais qui se faisait surement faire une piqure pour pouvoir terminer la rencontre ou alors il est très bon acteur ce Max. Après 1 minute de jeu, Rod prend place sur le banc des punitions pour la première et dernière pénalité genevoise du match. Le GSHC tente par tous les moyens de remplir les gradins en montrant les diverses offres pour les abonnements. Cette fois lors de la KissCam, aucun (coup de) vent n’a été émis. Tous nos attaquants ont bien tenté de marquer même en supériorité numérique, mais le jeune Müller à sauver son but, quel d’orage (dommage) ! C’était un jeu propre de la part des Servettiens avec des charges appuyées sans trop de pression de la part des luganais.      

 

En attendant l’arrivée des 2 attaquants étrangers, nos attaquants veulent à tout prix marquer le 3-0 mais n’y arrive pas. McSorley voit que Lugano veut réellement revenir au score et demande un temps mort pour calmer les esprits nuageux des tessinois en début de troisième tiers. Descloux fait de belles parades pour contrer l’éclaircie « ticinese » qui fait son apparition pendant quelques minutes. On peut admirer McSorley et ses gestes de danse sous la pluie avant un engagement dans la flaque d’eau (zone) luganaise. Les nerfs de Chiesa et de Lapierre commencent à monter, car ils excellent dans leur activité de prédilection-les chercheurs de poux. Wick se charge de marquer dans la cage vide et il plie le match. Premier blanchissage de Descloux, ce n’est que le premier d’une longue série ensoleillée. On a pu admirer un beau geste de Merzlikins qui est allé réconforter le jeune gardien luganais après son premier match sous ses couleurs.

    Les bières

  • Gauthier Descloux

    Tu le mérites ton premier blanchissage cette saison, ce n’est que le premier !
  • Tim Bozon

    Quelle vitesse et quelle vision du jeu tu as, vivement que tu inscrives ton premier but sous nos couleurs !
  • L'équipe

    Avec un état d’esprit comme celui-ci, on va très vite réussir à gagner à l’extérieur !
  • Julian Walker

    Parce que ce n’est pas bien de taper sur ces anciens coéquipiers !
  • Maxim Lapierre

    Parce que Lapierre rime avec dureté, même si ce soir, il a été plutôt sage
  • Le power-play

    le seul bémol de la soirée