Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 19.03.2019
    PostFinance Arena
    4-3AP
  • 21.03.2019
    Les Vernets
    2-3AP

Bern-GSHC : The skating dead

A l’heure où certains se demandent probablement encore comment ils vont pouvoir interagir socialement ces prochains jours sans leurs cordes vocales ; à l’heure où on aimerait tous prolonger l’euphorie et la satisfaction procurées par le match de lundi et la qualification ; à l’heure où mon seul collègue bernois se voit déjà qualifié pour le prochain tour des playoffs sur un sec 4-0 (c’est bien la tête qu’il faut viser pour se débarrasser des rôdeurs ?).

 

Bref à l’heure qu’il est (soit 08h14) mon cœur balance entre prudence et envie d’y croire.

 

Parce que lorsqu’on considère l’infirmerie des aigles et qu’on sait le nombre de nos joueurs qui ont évolués sur la glace en étant blessés, on pourrait céder au défaitisme et se dire que les skating dead sont grenat.

 

Mais non, car loin d’avoir été des morts-vivants, les joueurs du bout du lac ont joué lundi soir comme des morts de faim ; avec succès et avec le résultat qu’on connait puisqu’au final ils ont bouffé du lion (pour porter plainte contre la succession de calembours et jeux de mots d’un niveau abyssal, merci d’écrire directement à apprentissagecommentateursportif@rts.ch).

 

Alors à 2 jours de la première ronde des playoffs, sur quelles forces va pouvoir s’appuyer le groupe de Tanner « Ric » Richard pour tenter réduire en bouillie les têtes des rôdeurs d’outre-Sarine ?

 

On pourrait commencer par mentionner le rythme et l’esprit « playoffs » qui a prévalu toute la saison dans les rangs des aigles : se coucher devant les tirs la tête la première, tirer à répétition sur la cage adverse jusqu’à ce que ça rentre (et ça va rentrer debleu), y compris la bonne vieille pénalité en zone offensive ; le GSHC du dernier match de saison régulière semble avoir d’ores et déjà enclenché le fameux mode « playoffs ».

 

Comment surtout ne pas évoquer notre effectif pléthorique de joueurs en top-forme ? Tout au long de la saison Coach McSorley a été forcé de faire des choix cornéliens pour choisir au sein d’une liste de joueurs disponibles longue comme deux bras ceux qui auraient la chance de griffer la glace.

 

On a aussi les meilleures gâchettes de la série. Clairement ! Outre notre topscorer et leader offensif, on oublie trop souvent tous ces snipers qui se sont, à dessein, tenus dans l’ombre toute la saison régulière pour mieux surprendre l’adversaire une fois les playoffs venus : l’intarissable Romy, l’infatigable Kast ou encore l’incompris Rubin qui sont parfois allés jusqu’à manquer une cage grande ouverte pour semer le doute et la confusion dans l’esprit de l’adversaire.

 

Et pour conclure comment ne pas mettre en exergue l’arbitrage qui s’efforce sempiternellement de soutenir nos boys à chaque match contre les fantômes du SCB. Chaque but est scruté, vidéo à l’appui pour assurer à 200% qu’aucun recours ultérieur ne sera possible ; le moindre doute, aussi infime soit-il, fait systématiquement l’objet d’une préférence accordée à l’équipe de Chris McSorley qui, on le sait bien, a l’ensemble du corps arbitral dans la poche depuis belle lurette.

 

Alors franchement avec tout ça je ne vois vraiment pas ce qui pourrait nous empêcher d’écraser Berne et de filer en demi-finale.