Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • EV Zug Academy
  • 21.10.2018
    Bossard Arena
    1-6
  • 23.10.2018
    Diners Club Arena
    4-3
  • 27.10.2018
    Les Vernets
    19:45
  • 30.10.2018
    Les Vernets
    19:45

De retour aux affaires

C’est sans Loeffel et Spaling, blessés, mais avec le retour de Almond et Gerbe que les Aigles se présentaient hier soir sur la glace des Vernets, reprenant ainsi le championnat après la trêve de la Spengler Noël. Si une rencontre contre Langnau ne déchaîne que rarement les passions, la rencontre du jour ne manquait cependant pas de points d’intérêt : comment se comporteraient Almond et Gerbe pour leur retour après une longue absence, quid d’une première ligne qui jusqu’ici marchait sur l’eau mais se voyait désormais amputée de l’un de ses membres, les Aigles signeraient-ils une victoire synonyme de quasi qualification pour les play-off, ou encore, est-ce que la superbe dynamique qui animait l’équipe avant la pause perdurerait une fois celle-ci terminée.

 

Passablement de satisfactions à l’heure des réponses. Almond aura livré une prestation plutôt solide de même qu’un Gerbe, forcément en manque de rythme, qui se sera logiquement un peu éteint au fil du match. En ce qui concerne la première ligne, l’impression que Da Costa et Richard en sont les réels moteurs s’est bien confirmée ce soir : Woodcroft se sera essayé à les compléter de différents ailiers au fil du match et ce dernier aura systématiquement été mis en valeur. De quoi donner des options au coach si l’absence de Spaling devait se prolonger encore quelques temps.

 

Pour le reste, même si l’équipe n’aura pas toujours fait une impression aussi bonne que lors de certains matchs avant les fêtes, la pause ayant sans doute coupé un peu les jambes, elle aura affiché une belle sérénité. J’en veux pour exemple cette entame de 3e tiers durant lequel elle aurait souvent opté pour une approche plus attentiste en début de saison, essayant de tenir son avantage au lieu de se projeter vers l’avant pour sceller la victoire. Cette fois-ci, les Grenat mirent le turbo d’entrée de tiers, voyant leur excellente première présence sur la glace couronnée par l’obtention d’une supériorité numérique. Cette dernière, bien qu’intéressante, ne débouchera sur rien, si ce n’est l’obtention d’un nouvel avantage numérique, cette fois-ci décisif. Personne ne sera surpris en découvrant que les joueurs crédités d’un point sur ce but sont Tömmernes, Riat et Da Costa, tant ces joueurs (auxquels il faut ajouter Richard) sont les moteurs actuels de l’équipe. Alors si en plus Romy – comme ce soir – et Rod (de plus en plus en vue dans le jeu) se mettent également à monter en puissance, il y aura de quoi se mettre à espérer mieux que quatre ou cinq matchs de play-off avant les vacances. Surtout que l’infirmerie est toujours pleine à craquer et qu’on évolue avec notre 4e ( !) gardien. De quoi se mettre à rêver si l’infirmerie devait se vider gentiment à l’approche du printemps.

 

Si vous voulez un signe qui ne trompe pas quant au fait qu’il est peut-être en train de se passer un « truc » dans cette équipe, c’est qu’il n’y a encore pas si longtemps, une histoire qui commençait par « Alors que Rubin concède une pénalité dans les dernières minutes » ne pouvait pas possiblement bien finir. Mais cette fois-ci, l’histoire aura été différente. Et tout autre dénouement contre ces modestes Tigres aurait été bien cruel, tant à défaut d’être toujours brillante, cette équipe est sereine, solide et concentrée.

    Les bières

  • Tanner Richard

    Le volume de jeu.
  • Stéphane Da Costa

    Le talent pur.
  • Kevin Romy

    Un de ses meilleurs matchs cette saison.
  • La situation en coulisse

    Qui gâche un peu la fête.
  • La Spengler

    Qui blesse nos joueurs et qu’est facile à gagner de toute façon !
  • La 4e ligne

    Qui aura déjà eu meilleur mine. C’est rare alors on lui pardonne !