Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 19.03.2019
    PostFinance Arena
    4-3AP
  • 21.03.2019
    Les Vernets
    2-3AP

Et dire qu’il n’avait pas de contrat en juillet… (Le Matin)

Durant l’été, Remo Giovannini s’entraînait seul lorsque Philippe Bozon – l’entraîneur de Bordeaux – l’a appelé pour un essai de deux mois. La poisse qui colle aux lames genevoises a précipité un retour en Suisse courant octobre. Et, petit à petit, le Grison s’impose comme une solution crédible. «C’est déjà un autre gardien que celui que j’ai accueilli», nous a confié son ancien entraîneur, après son tour d’honneur.

 

Les dirigeants de GE Servette, au moment de faire face aux blessures de leurs gardiens Nos 1 (Mayer), 2 (Bays) et 3 (Descloux), avaient annoncé maintenir leur confiance à l’invité surprise pour les deux derniers matches de l’année. Bien leur en a pris puisque si GE Servette a vécu une soirée particulièrement tranquille face à Kloten, c’est en grande partie grâce à l’invité surprise.

 

Arrêt déterminant

 

À la 11e minute, alors que les Aigles étaient déjà menés d’une longueur, le remplaçant du remplaçant du remplaçant s’est interposé avec brio face à Tim Bozon, qui s’est présenté seul face à lui. Son arrêt de la jambière a permis à son équipe de ne pas concéder deux longueurs de retard. L’oubli défensif parfaitement rattrapé par le portier a servi d’électrochoc pour ses partenaires, qui se sont réveillés par la suite.

 

S’il n’a pas l’assurance d’un Robert Mayer ou d’un Gauthier Descloux – les nombreux pucks relâchés en attestent –, le Grison a rendu une copie de nouveau supérieure à 90% d’arrêts. Ce soir, ce sera encore lui qui gardera le filet à Zurich en attendant, peut-être, la venue d’un renfort étranger pour la reprise. Selon nos informations, les Genevois ont d’ailleurs intensifié leurs recherches.