Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 16.11.2017
    Les Vernets
    0-3
  • 21.11.2017
    Vaillant Arena
    4-1
  • 24.11.2017
    Malley
    19:45
  • 25.11.2017
    Les Vernets
    19:45

Il s’en passe des choses

Petit retour sur l’actualité de ces dernières semaines.

 

C’est typique. Alors que c’était le calme plat autour du club depuis l’annonce du départ de Chris, il a fallu que je parte 3 semaines en vacances pour que les annonces se succèdent. Faisons donc un petit tour d’horizon.

 

La prolongation de Robert Mayer

 

Annoncée depuis des mois dans les médias, le club tardait à officialiser la chose. C’est désormais chose faite et notre gardien-libéro portera donc encore notre beau maillot jusqu’en 2021. C’est du moins ce que son contrat stipule. Après, quand on connaît la valeur des contrats de nos jours…

 

Bref, il s’agit d’une très bonne nouvelle tant il nous a prouvé, malgré son côté fantasque, qu’il pouvait gagner des matchs à lui seul ou presque. Alors vous me direz qu’il est aussi capable des pires boulettes et vous aurez raison, mais c’est le lot de tout gardien. Et honnêtement, je ne suis pas sûr qu’il y ait plus de 3 gardiens suisses meilleurs que lui à l’heure actuelle, donc sa prolongation est, je le répète, une très bonne chose.

 

Le partenariat avec Sierre

 

Bien que pas encore officialisé, donc encore soumis à modification d’ici la saison prochaine et sa présumée entrée en vigueur, un partenariat avec le HC Sierre devrait faire de ce dernier notre club ferme. À l’instar de ce que font les ZSC avec les GCK Lions, nos jeunes, surnuméraires et joueurs sur le retour de blessure pourront évoluer en LNB du côté de Graben afin de (par)faire leurs armes. En soi, il s’agit d’une très bonne chose là encore, même si on aurait pu rêver que la place de Sierre soit occupée par GS2. Il semble d’ailleurs que c’était le projet initial, rendu impossible par l’absence de nouvelle patinoire (et donc de la pénurie de glace et d’infrastructures aux nomes à Genève).

 

L’idée est séduisante donc et pourrait permettre au club de franchir encore un pallier. Le choix du club a, en revanche, fait tiquer certains. Depuis des années, les supporters genevois sont très bien accueillis dans la patinoire de… Martigny, l’ennemi historique de Sierre. Des liens forts existent d’ailleurs entre les groupes de supporters genevois et martignerains depuis de nombreuses années. Était-ce une raison suffisante pour le club de ne pas se rapprocher du HC Sierre ? Bien sûr que non. Mais c’est finalement un peu comme si votre sœur vient vous annoncer que votre futur beau-frère est supporter du LHC. Elle a des goûts de chiotte, mais elle ne va pas vous demander votre avis. Ce n’est par contre pas parce que vous ne ferez pas de scandale à leur mariage que vous accueillerez votre beauf à bras ouverts.

 

La LNA et la LNB changent de nom

 

Ah alors ça c’est l’info que je préfère ! La LNA s’appellera donc désormais (pour certains) la « National League » alors que la LNB portera le nom de « Swiss League ». Alors outre le fait que je ne suis pas fan des anglicismes, et que comme bien du monde j’appellerai tout ma vie ces deux championnats « Ligue A » et « Ligue B », le nom de cette dernière m’interpelle, pour rester poli.

 

Si un jour un anglophone vous demande dans quelle division évoluera Fribourg en 2018, vous pourrez lui répondre « Swiss League ». Si c’est un Américain, il pensera que Fribourg est en Suède tandis qu’un autre anglophone pensera que vous n’avez pas compris la question. Vous pourrez donc lui rétorquer que si, c’est bien juste, Fribourg évoluera en « Swiss League » dans la « Swiss league ».

 

Après ça, ne vous étonnez pas si votre interlocuteur s’en va.

 

Bon après vous me direz, il y a toujours pire ailleurs. Il y a bien des joueurs qui vont évoluer en « Ligue 1 Conforama » la saison prochaine.

 

Les pauses plus longues

 

Vous trouvez aussi que les interviews de joueurs transpirants au sortir d’un tiers sont généralement d’une rare indigence et n’apportent strictement rien ? Ou que les analyses de Paul-André Cadieux sont si passionnantes que vous en réclamez toujours plus ? Soyez ravis, dès la saison prochaine, nous aurons droit à 3 minutes de bonheur en plus, les pauses allant passer de 15 à 18 minutes.

 

Bon il faut aussi voir le positif : ces 3 minutes vous permettront de vous rasseoir à temps aux Vernets après avoir patienté 10 bonnes minutes pour votre bière tiède. Et si vous aimez la bière, la vraie, ces 3 minutes ne seront pas de trop pour aller vous engouffrer dans la file du McSo.

 

Du côté de la presse écrite par contre, ces 6 minutes supplémentaires ont dû être accueillies avec joie quand on connaît les délais de restitution des articles. Tout comme les supporters traversant la Suisse pour suivre leur équipe seront ravis de perdre 6 minutes de sommeil. Car je vous garantis que quand on rentre d’Ambri un mardi et qu’on va bosser le lendemain, ces 6 minutes valent très cher.

 

La nomination de Romy capitaine

 

Attention, sujet sensible.

 

En soi, le choix de Romy ne me choque ni me surprend. Même s’il n’était pas mon premier choix, il n’y a rien de scandaleux à le voir être « promu » à ce poste. Non, ce qui me dérange, c’est le timing de l’annonce.

 

La saison dernière, la nomination de Slater a été gardée comme un secret d’état pour des raisons qui m’échappent toujours. Cette année, à mi-juin, on annonce ça lors d’une soirée des partenaires, alors que les joueurs présents ne sont manifestement pas tous au courant et surtout que, officiellement, nous n’avions pas encore de coach nommé.

 

De mon point de vue, la nomination d’un capitaine doit suivre un processus logique, d’autant plus lorsque le capitaine précédent n’est plus au club. Le nouveau coach doit avoir pris ses fonctions, rencontré individuellement les joueurs, les avoir observés en groupe et faire son choix parmi toutes les observations qu’il aura faites. Il n’aurait donc pas été étonnant que Woodcroft ne choisisse son capitaine qu’à l’issue des matchs de préparation.

 

Alors bien sûr, on sait que Woodcroft, bien que pas encore annoncé, avait déjà été choisi pour occuper le poste d’entraîneur. Seule l’officialisation de son arrivée manquait. Mais il se retrouve donc avec un capitaine « imposé » avant même d’avoir pu faire connaissance avec l’équipe et en avoir observé la vie.

 

Je répète, le choix de Romy n’est pas remis en cause. Le processus de nomination par contre…

 

Le calendrier

 

Mon collègue Federico Bochy devrait prochainement s’étendre sur le sujet donc je ne lui couperai pas l’herbe sous le pied. Néanmoins, je tenais à pousser un coup de gueule contre le club et sa volonté de jouer plus régulièrement le jeudi pour satisfaire ses VIP. Je peux (tenter de) comprendre la démarche, vu la baisse d’affluence de ces dernières saisons (et nonobstant certaines affluences fantaisistes annoncées). Mais le club ferait peut-être mieux (ou aussi bien) de se soucier des désirs de sa base populaire que de ceux de ses VIP. Car sans « grand public », pas de VIP. Et pas sûr que le grand public soit ravi de ce changement.