Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 08.12.2018
    Hallenstadion
    0-2
  • 18.12.2018
    Les Vernets
    4-2
  • 21.12.2018
    Les Vernets
    19:45
  • 22.12.2018
    Stade de Glace
    19:45

La communication. La communica-quoi ?

Il fait beau et chaud et on a quand même trouvé le moyen de s’énerver hier…

 

Oh, je sais ce que vous devez vous dire. La Coupe du Monde vient de débuter, il fait 30° à l’ombre et voilà l’autre type qui vient nous parler de hockey. Et en plus pour se plaindre. Vous avez raison, c’est insupportable. Pourtant, ce n’est pas parce que la période se prête plus aux petites simulations sur un terrain vert qu’aux exploits de nos hockeyeurs qu’il faut occulter tout ce qu’il se passe dans notre club durant l’été.

 

J’ai quand même envie de commencer par une note positive, preuve que je ne prends pas du plaisir qu’en critiquant, loin de là. Cette bonne note, c’est les abonnements 2014/2015. Pas d’augmentation, même si vous me direz qu’après nous avoir sucré petit à petit les tours de playoffs, une majoration aurait été particulièrement mal venue. Mais le vrai point positif, ce sont les prix pour la Champions Hockey League. 60.- les 3 matches en bloc H, c’est plus que raisonnable. Je craignais un peu les prix, surtout pour des adversaires peu sexys comme le sont Briançon et Villach, et j’avoue avoir été surpris en bien. C’était à souligner.

 

Comme nous sommes vendredi et que par conséquent, je suis plutôt de bonne, j’ai même envie d’enchaîner avec un deuxième point positif, eh oui ! Nous avons appris hier, par le site Planète Hockey (ne vous inquiétez pas, j’y reviendrai), que les contrats de certains joueurs avaient été prolongés. Les prolongations les plus notables ? Almond jusqu’en 2017, Marti et Loeffel jusqu’en 2016. Mais aussi Gerber, Jacquemet et Simek (2016), Leonelli (2015) et Rod (2018). Que des bonnes nouvelles, en somme. C’est quoi le problème, alors ?

 

Le problème, c’est le biais par lequel nous apprenons toutes ces nouvelles ! Planète Hockey est-il devenu le nouveau service de presse du GSHC ? Si ce n’est pas le cas, quelqu’un peut nous expliquer en gros à quoi sert le site OFFICIEL, celui qui est sensé nous annoncer ce genre de nouvelles justement ? (précisons tout de même que nos critiques vont à l’encontre des (ou du, plutôt…) décideurs, pas à l’encontre des employés du club qui n’y peuvent rien sur le coup).

 

Aucune de ces prolongations n’a fait l’objet d’une news. Concernant Loeffel, son contrat nous a été annoncé sur le site jusqu’en fin de saison prochaine, il court en fait (si PH dit juste) jusqu’en 2016. Le contrat de Simek a été, selon nos indiscrétions, prolongé il y a plusieurs mois déjà sans que ça ne fasse l’objet d’une annonce. On prolonge Almond, l’un de nos meilleurs joueurs Suisse, jusqu’en 2017 ? Silence radio. Rod, ce petit génie pur produit de la formation genevoise, s’engage pour 4 ans et pas une ligne sur le site officiel. Idem pour les autres. Seuls certains médias en ont fait écho.

 

Au lieu d’annoncer ces bonnes nouvelles, Chris McSorley a préféré nous pondre un communiqué risible ou à part enfoncer des portes ouvertes, on n’apprend rien. Ou alors si, on apprend que finalement Jacquemet est bien gentil, mais qu’il est libre d’aller voir ailleurs après que l’on ait fait les efforts nécessaires pour le prolonger il y a quelques semaines.

 

Notre vénérable boss préfère donc, juste avant le lancement de la campagne d’abonnements, nous parler du fait que des Juniors Elites, avec tout le respect qu’on leur doit, remplaceront avantageusement Jacquemet, plutôt que de nous annoncer les prolongations ci-dessus ? La lettre envoyée avec le renouvellement d’abonnements aurait par exemple eu plus de poids si, au moment de parler de nos ambitions, il avait été fait mention de ces fameuses prolongations.

Finalement, la communication de ce club c’est comme son power-play : quand on n’en maitrise pas les rudiments, on délègue ça à quelqu’un de compétent, en théorie. Mais au lieu de ça, à Genève, ça fait des années qu’on baigne dans la médiocrité.