Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 19.03.2019
    PostFinance Arena
    4-3AP
  • 21.03.2019
    Les Vernets
    2-3AP
  • HC Sierre
  • 09.08.2019

    19:00
  • HK Ardo Nitra
  • 13.08.2019
    Le Sentier
    19:30

La rétrospective de la saison 2015/2016 - Novembre

Prison, transferts, démission et nouvelle patinoire sont au menu du mois de novembre.

 

Novembre – Pas de trou, mais un coach au trou !

 

Le mardi 3 novembre, les IG organisent de main de maitre le déplacement à Berlin pour la CHL en réservant tous les billets du vol Easyjet pour la capitale allemande. Rejoints par quelques amateurs de déplacements ferroviaires, c’est plus de 200 Genevois qui représentent leur ville, dont une bonne partie a du faire le mur pour pouvoir venir, ce qui est plutôt normal pour un voyage dans cette ville. Les retrouvailles avec Alexandre Picard sont brèves, celui-ci écopant d’une pénalité de match après 27 secondes et un accrochage stupide avec Robert Mayer, que Christophe Bays remplace au pied levé. Contre toute attente, celui-ci sera un vrai mur (vous suivez ?) et repoussera tous les assauts allemands. Lombardi et Bezina se chargent de scorer et c’est sur le score de 0-2 que le GSHC s’impose et prend une sérieuse option pour la qualification en ¼ de finale.

 

Aucun joueur n’ayant été retenu en équipe nationale (CHL oblige), ils bénéficient de quelques jours de repos, dont une mémorable soirée à Berlin en compagnie de leurs supporters. Malheureusement, les joueurs nous ont demandé de rester discrets sur ce qui s’est passé durant celle-ci.

 

Le jeudi 5 novembre, énorme annonce du côté des Vernets : la mise sous contrat pour 4 saisons de Patrick Von Gunten ! Et puisque la période des annonces bat son plein, Goran Bezina annonce sa retraite pour la fin de la saison. Au niveau des rumeurs, le nom de Martschini circule du côté des Vernets, tout comme celui d’Andrighetto, qui ne parvient toujours pas à faire sa place en NHL. Alessio Bertaggia serait également sur les tablettes de Chris, de même que Paschoud (Davos) et Giroux (Ambri). Côté départs, outre Rod (NHL), Iglesias serait en contact avec Fribourg.

 

Profitant d’un week-end de trêve et de la réouverture prochaine des Vernets, Grégoire Surdez donne la parole à divers politiciens genevois amenés à s’exprimer sur le sujet. Au-delà des réponses bateau habituelles, c’est Antonio Hodgers qui se démarque : « Je ne vois pas l’intérêt de construire une patinoire pour ces sportifs qui gagnent des sommes indécentes. On a bien vu ce qu’il s’est passé au foot ».

 

Médias toujours, mais c’est cette fois Bilan qui s’intéresse d’un peu trop près aux affaires de Hugh Quennec, soupçonné de quelques versements douteux à l’époque de sa double présidence. Pas de preuves tangibles, mais de forts soupçons que les différentes rumeurs viennent petit à petit confirmer. Contacté par Bilan, mais aussi par 1905.ch, le sourire Colgate le plus célèbre de la région refuse de s’exprimer mais déclare que « des solutions sont en passe d’être trouvées ».

 

Retour sur la glace, enfin, avec le match retour de CHL contre les Eisbären Berlin et retour tant attendu dans nos vénérables Vernets. Le videotron semble cette fois bien amarré, même si on ne peut s’empêcher de s’inquiéter. Le club en est bien conscient et, profitant de dons de bons communicants que l’on ne lui connaissait pas, annonce grande pompe la prolongation du contrat de Romain Loeffel pour 5 saisons. Cette nouvelle fait littéralement exploser les Vernets et fait passer le retour de Picard à Genève au second plan, tout comme ces menus soucis de videotron.

 

Loeffel fêtera d’ailleurs cette annonce par un but après 7 minutes de jeu, rapidement suivi par une réussite de Romy en power-play. Trop sûr de leur fait, nos joueurs abandonnent le jeu à leur adversaire, qui en profite pour revenir à 2-1, puis à 2-2 avant la fin du deuxième tiers. A 8 secondes du terme, comme si c’était écrit, c’est Picard en personne qui inscrit le 2-4 et qui vient fêter le but avec la Nord, comme à la belle époque, avant d’être rappelé à l’ordre par ses supporters qui remplissent le parcage. Un peu décontenancés par cette célébration, les Berlinois offrent sur un plateau le but qualificatif à Roland Gerber en prolongations. Le GSHC fait mieux que la saison passée et se qualifie pour les ¼ de finale et affrontera les Suédois de Luleå, tenants du titre et qui comptent dans leurs rangs un certain... Lennart Petrell.

 

La venue de Zurich deux jours plus tard sera le théâtre d’un match spectaculaire, que les Zurichois remporteront finalement 6-5 aux tirs au but, alors qu’un doublé de Jacquemet nous avait permis de revenir au score à quelques secondes de la fin du match. Le voyage à Davos prévu le samedi suivant sera par contre trop dur à encaisser pour nos joueurs quelque peu éreintés et battus 5-1. Plus grave, la sortie sur blessure de Lombardi après une charge vicieuse d’Ambühl nous laisse craindre le pire.

 

Malgré la victoire importantissime contre Kloten le 17 novembre (5-2, avec une première ligne présente sur toutes les réussites), c’est surtout la journée du mercredi qui sera riche en émotions. En effet, c’est tout d’abord la nouvelle de la blessure de Lombardi jusqu’au terme de la saison qui nous est communiquée ; certains évoquent même une possible fin de carrière. Ensuite, de manière tout à fait attendue, Ambühl est blanchi pour son geste par le juge unique. C’est d’ailleurs à la suite de cette décision (du moins c’est ce qu’il affirme « Cette décision n’a aucun lien avec l’article de Bilan ») que Hugh Quennec annonce, lors d’une conférence de presse convoquée à la hâte, son retrait du club au terme de la présente saison ; la nouvelle fait l’effet d’une bombe dans le microcosme du hockey suisse. Enfin, bombe toujours, Chris McSorley est enfin jugé suite à l’affaire du vol Oslo-Prague : il est condamné à 1 mois de prison ferme, qu’il devra purger à Prague dès le 1er décembre. Sûr de lui, il annonce ne pas se faire de soucis, Louis Matte et Patrick Emond étant « les meilleurs assistants qu’il n’a jamais eu ». Le match contre Lausanne, le vendredi 20 novembre, s’annonce riche en événements.

 

Les IG dégainent une première banderole : « Quennec : après avoir nourri le LHC et fait couler le SFC, tu quittes le GSHC » ; on apprendra par la suite que la deuxième partie de la banderole a été confisquée par la sécurité. Côté Lausannois, on tente de rivaliser niveau banderole, mais le fait qu’elles soient taguées plutôt que rédigées rend leur lecture difficile. Peu soucieux de ça, les IG lancent un chant « Assis, si t’encules la ligue » « Debout, si t’encules Lausanne » étonnement repris par l’ensemble de la grande tribune. Divers chants de soutien à Chris McSorley sont également repris unanimement. Fier de ce soutien, d’autant plus qu’il sera accentué par la démonstration de nos joueurs sur la glace (victoire 9-2), les joueurs reviennent plusieurs fois sur la glace et Chris Rivera se lance dans le clapping proposé par 1905.ch il y a quelques mois. Les Vernets sont en fusion. Ce match pourrait marquer le début du renouveau cette saison, qui se confirme le lendemain avec une victoire autoritaire 6-3 sur la glace de Fribourg. La démonstration de Tom Pyatt (3 buts, 2 assists) ce jour-là lui vaudra même les applaudissements de Saint-Léonard au moment de la remise de son prix, c’est dire.

 

3 jours plus tard, nous voici de retour à Saint-Léonard (oui on sait, BCF Arena…) pour le ¼ de finale de Coupe. Fidèles à leur réputation de public de Coupe, seuls 2467 spectateurs ont fait le déplacement, donc 150 Genevois tassés dans le parcage. Au terme d’un 0-0 de triste mémoire et 17 tentatives ratées lors de la séance de tirs au but, c’est finalement Romain Loeffel qui nous qualifiera pour les ½ finale, que nous disputerons à Langnau, demi-finaliste surprise. Langnau qui nous battra d’ailleurs 3-2 quelques jours plus tard au terme d’un match ennuyeux à souhait.

 

Avec 36 points en 25 matchs, nous sommes toujours sous la barre, à la 9ème place avec deux points de retard sur Ambri et Kloten. La bonne série de 3 victoires consécutives (plus celle en Coupe) nous laisser augurer d’une bonne fin d’année, même si ce sera sans Lombardi (out pour la saison) et sans Chris McSorley (en prison tout le mois de décembre). Les deux parcours en coupe sont eux porteurs des espoirs les plus fous. Seul bémol en cette fin de mois : les rumeurs envoyant Birbaum chez nous ne sont pas dissipées.