Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 19.03.2019
    PostFinance Arena
    4-3AP
  • 21.03.2019
    Les Vernets
    2-3AP
  • HC Sierre
  • 09.08.2019

    19:00
  • HK Ardo Nitra
  • 13.08.2019
    Le Sentier
    19:30

La rétrospective de la saison 2015/2016 - Octobre

Englué en bas de classement, le GSHC va-t-il enfin décoller durant ce mois d’octobre ?

 

Octobre – L’exil forcé

 

Le lendemain de la victoire en Coupe à Neuchâtel, le GSHC se fend d’un communiqué annonçant que le match du samedi 3 octobre est inversé et aura donc lieu à Davos plutôt que dans des Vernets impraticables. De plus, dès le match retour contre Linköping, le GSHC évoluera à Morges en attendant que les travaux de réparation de la glace soient terminés. Chaque abonné se verra majorer son abonnement de 5 CHF par match en guise de contribution aux frais de réparation.

 

Le dossier de la nouvelle patinoire revient inévitablement sur le tapis, le GSHC n’ayant pas manqué de rappeler que si tout le monde avait tenu ses promesses, le club aurait emménagé dans sa toute nouvelle enceinte au trèfle-blanc il y a un mois déjà. Devant l’urgence, Simon Brandt fait voter un énième crédit supplémentaire que l’Etat prenne en charge les travaux suite à la chute du videotron. Christophe Stücki ainsi qu’une 50aine de supporters assistent bruyamment à la séance. A deux voix près, le crédit est accepté.

 

Retour au sport le vendredi 2 octobre à Zurich, qui caracole en tête du classement. Rapidement mené 2-0 puis 3-1, un doublé de Noah Rod permet aux Genevois d’arracher la prolongation, au cours de laquelle Damien Riat marquera son premier but sous nos couleurs. Cette jeunesse triomphante connaîtra décidément un week-end faste, puisque le lendemain ce sont les hommes de Del Curto qui tombent à domicile. Riat (3 points), Rod (2 buts) et Antonietti (4 assists) sont les grands artisans d’une victoire mémorable 0-5. Un double déplacement qui aura ravi Chris McSorley, fier de ses joueurs, mais également les 23 Genevois ayant réussi, à la dernière minute, à s’organiser pour ce road trip.

 

Le tirage au sort des 1/8ème de finale de la Coupe nous offre un déplacement à … Rapperswil, où nous aurons donc le bonheur de retrouver Juraj Simek. Tirage au sort toujours, celui de la CHL a lieu le lendemain de notre victoire 2-1 contre Linköping au match retour (à Morges) et nous envoie défier les … Eisbären Berlin, nouveau club d’Alexandre Picard. Le destin fait parfois bien les choses.

 

Le samedi 9 octobre, Kloten reprend ses bonnes habitudes en infligeant un sec 4-0 à nos joueurs au terme d’un match marqué par le règlement de comptes entre Rivera et Hollenstein. Le premier finira aux vestiaires, le second en tribunes dans les bras de papa. Au lendemain du match, Le Matin titre « Les Genevois sont des voyous » et déclenche un échange de tweets absolument effarant entre différents représentants de Tamedia. C’en est trop pour Christian Maillard, qui part rejoindre à la surprise générale le casting de « Secret Story » en remplacement du candidat pétomane qui importunait trop ses colocataires. Le secret de Christian ? « Je ne crois pas en Dieu, je crois en la Virgule ».

 

Loin de ses considérations, nos joueurs se reprennent et corrigent Berne 6-2, grâce à un triplé d’Almond et un doublé de Loeffel. Encore sous le choc, les hommes de Boucher seront incapables de retourner la situation le mardi suivant et le GSHC s’impose 2-0 à la Postfinance Arena. Avec 17 points en 12 matchs, le GSHC recolle gentiment à la barre et apprend qu’il pourra retrouver les Vernets au début du mois de novembre.

 

Le jeudi 15 octobre, la réception de Langnau n’attire pas la foule à la patinoire des Eaux-Minérales puisque seuls 1905 spectateurs font le déplacement. Les absents ayant comme d’habitude tort, le GSHC l’emporte 9-7 et bat ainsi son record de buts dans un match depuis son retour en LNA. Auteur d’un triplé, Matt D’Agostini reprend enfin le casque de topscorer qui lui va si bien. Noah Rod n’a que deux points de retard sur lui et la perspective de le voir s’envoler en NHL l’été prochain s’étoffe de plus en plus. Toujours au rayon des mauvaises nouvelles, on apprend le lendemain dans les travées de la Valascia que le GSHC aurait proposé un contrat, pour la saison prochaine, à … Alain Birbaum !

 

Manifestement chamboulés par cette nouvelle, nos joueurs sont battus 4-2. Et comme si ça ne suffisait pas, c’est sous les yeux des 7 Genevois ayant fait le voyage en Léventine qu’Ambri annonce la prolongation du contrat de Pestoni pour 5 saisons.

 

La semaine suivante sera des plus compliquées, avec tout d’abord une défaite face à Fribourg (1-5, doublé de Sprunger entre autres) et surtout l’humiliation à Lausanne (7-2), ou quasiment chaque ancien grenat aura marqué. Excédée, la rédaction de 1905 se fait jeter manu militari de la tribune de presse et préfère s’abstenir d’écrire un article après ces deux défaites pitoyables ; nos joueurs ne le supporteraient pas.

 

La réception de Zoug se fait dans un climat tendu. Les IG osent une banderole « On veut vos couilles sur la glace, pas la tête de nœud de Birbaum » qui est loin de faire l’unanimité. On sent néanmoins un public prompt à siffler son équipe à la moindre erreur. Malgré une manifeste bonne volonté de nos joueurs, Zoug s’impose 3-0 et plonge le GSHC dans la crise.

 

Heureusement, le match à Rapperswil permettra aux joueurs de se refaire un peu une santé, en s’imposant 10-2 et conjurant ainsi le sort. Fait marquant tout de même, le pétage de plombs de Simek durant le match, qui s’énervera tout d’abord contre le niveau de ses coéquipiers, puis contre le traitement de faveurs de ses ex-camardes puis enfin contre la banderole du parcage « #Simek #tagueule » en réponse à son tweet du mois précédent. Affligée devant un tel comportement, la direction de Rappi renvoie Juraj sur le champ. Sa tentative désespérée de monter dans le bus du GSHC reste vaine.

 

En s’imposant à Bienne (3-2 ap) puis face à Lugano lors de la Pink Night (2-1), nos joueurs calment un peu les ardeurs du public, mais finissent néanmoins le mois d’octobre à la 11ème place, avec 26 points en 19 matchs. Malgré l’embauche de Gary Sheehan, Lausanne ne parvient pas à quitter la lanterne rouge. Bienne et Fribourg sont également sous la barre, ce qui permet à Cyrille Pasche de rédiger un « Le hockey romand traverse la pire crise de son histoire ». Pendant ce temps, Christian Maillard atteint les ¼ de finale de Secret Story. ¼ de finale toujours, mais de Coupe de Suisse cette fois, c’est à Fribourg que le GSHC tentera de décrocher sa place en ½ finale.