Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 19.03.2019
    PostFinance Arena
    4-3AP
  • 21.03.2019
    Les Vernets
    2-3AP
  • HC Sierre
  • 09.08.2019

    19:00
  • HK Ardo Nitra
  • 13.08.2019
    Le Sentier
    19:30

La vérité qu’on vous cache !

On vous manipule, ne vous laissez pas faire. Le match d’hier était un complot, ouvrez les œils.

 

En plein débat sur les gilets jaunes et foulards rouges, qui est l’adversaire du jour ? Bien vu, Bienne avec son maillot jaune orangé et ses gants rouges. Quoi de plus clair ?

De plus, si on regarde la date de création de ce club que voit-on ? Que ça création date de 1939, une époque connue pour la dictature et la manipulation médiatique. Que vous faut-il de plus ?

 

Ensuite, le changement de ligne de Wingels, quand on voit la performance récente de sa ligne avec Skille et Richard, seule une manipulation gouvernementale pourrait être à l’origine de cette décision si contestable.

 

Dès le début du match on sent que tout n’est pas normal. Un rebond chanceux du puck qui retombe pile devant Winnik qui peut ouvrir le score. Pour le moins suspect…

Plus tard, Descloux manque complètement sa sortie comme un reptilien tentant de paraître humain, ne vous laissez pas berner !

 

Pendant tout le match, le jeu fut très peu organisé. Les passes ne trouvaient pas leur destinataire et les tirs étaient imprécis. Comme les explications des allopathes pro-vax vendus aux pharmas illuminatis de la terre ronde quand ils veulent vous convaincre de les rejoindre en rendant vos enfants autistes, handicapés et surtout fribourgeois en les « protégeant » contre des « maladies mortelles ». Qui y croirait ?

 

Regardez maintenant le nom du capitaine de Bienne, Mathieu Tchantré. Si on change juste une lettre, on trouve « Menteur trichant ». Je crois que les preuves parlent d’elles mêmes.

 

Ensuite le « game winning goal » marqué par Rajala, assisté de Pouliot et Riat (ancien joueur de Genève et frère d’Arnaud…). Si on multiplie leurs numéros respectifs et que l’on divise par le nombre de goal du moment, qu’est ce qui saute aux yeux ? Bien vu : (25 x 78 x 9) : 3 goals = 5850, le nombre exact de spectateurs aux Vernets. Qu’est-ce qu’il vous faut de plus ?

 

Et quand le 1-3 fut marqué, qui l’a inscrit ? Exactement : Hügli, numéro 61 à 34 minutes 27 secondes. Sachant que c’est celui qui a déjà comploté en « faisant une Neymar », que voit-on si on additionne le nombre de minutes au nombre de secondes ? 34 + 27 = 61, son numéro...

Et qu’est-ce qui s’est passé peu après ce goal du 1 à 3 pour Bienne ? Une pénalité au numéro 13.

Comme par hasard !!!

 

S’il vous fallait encore une preuve, Hiller, le gardien de Biel, avait même depuis le départ, le nombre de goal qu’il allait laisser entrer sur le dos. C’était sous votre nez depuis le début !

Tout ça alors, que le GSHC a plus fait de tirs que Bienne. Comment cela pourrait-il être plus clair ?

 

Selon ces conclusions, il y a fort à parier que le prochain match ne soit pas beaucoup plus honnête, le logo de Fribourg comportant un triangle, le symbole des illuminatis…

 

Au moins, vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas prévenus…

    Les bières

  • Daniel Winnik

    Il a donné la belle intensité à laquelle il nous habitue depuis quelques temps.
  • Daniel Vukovic

    Tu nous manques déjà, j’espère que tu seras encore des nôtres la saison prochaine.
  • Daniel Rubin

    Encore un Daniel COMME PAR HASARD. Il n’a fait aucune gaffe et c’est tout à son honneur.
  • La défense

    Aider en attaque c’est bien, mais avec les imprécisions et le fait qu’elle soit prise de vitesse 3x par tiers, peut-être rester plus en défense.
  • Chris McSorley

    Ou ceux qui l’ont forcé à briser la ligne qui marchait fort. À raison vu le rendement de Wingels d’hier.
  • Tim Bozon

    Pour cette charge aussi utile que correcte. Elle aurait pu coûter 5’ de boxplay et elle ne servait à rien.