Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 16.11.2017
    Les Vernets
    0-3
  • 21.11.2017
    Vaillant Arena
    4-1
  • 24.11.2017
    Malley
    19:45
  • 25.11.2017
    Les Vernets
    19:45

Le lancer du poids de peluches

Suite au pic positif qui résidait aux Vernets lors des 2 derniers matchs, nous aurions voulu poursuivre cette courbe croissante en engendrant une autre victoire à domicile, le puck en a décidé autrement même avec le retour de 2 de nos étrangers. Nos joueurs ont décidé de jouer à « Qui tire le plus fort ? » en cette soirée « enfantine ».

 

Après avoir « liké » tous les posts du GSHC d’avant match, nous rappelant d’apporter nos peluches avec nous ce soir, le public espère que le GSHC marquera en premier lors de cette confrontation afin de se débarrasser de leurs amis poussiéreux.

 

C’est un nouveau champion de lancer du poids tout feu tout flamme qui ouvre le bal. Après 3 minutes de jeu seulement Langnau ouvre le score en visant l’entre-jambe de Mayer. Almond délivre les peluches de leurs propriétaires 2 minutes plus tard en lançant le p(oid)uck le plus loin possible derrière la ligne rouge/blanche du gardien emmentalois au nom imprononçable.

 

Le lancer du poids de peluche peut ainsi débuter, permettant au public de regarder les ramasseurs de bêtes à poils tomber ou encore notre topscorer jongler avec les peluches.

 

Spaling et Petschenig essayent de lancer aussi loin que leur capitaine le poids, mais n’y arrivent pas, mais y mette de la puissance tout de même. C’est un tiers sans trop de pénalités qui s’achève.

 

Il n’y avait pas assez de ravitaillements ce soir pour nourrir les Vernets, mais heureusement, il y avait du Nüssli, le numéro 88 de Langnau si nous avions envie de cornflakes. Riat est un très bon lanceur de poids et ses efforts depuis quelques matchs ont fini par payer, il égale son capitaine en armant un tir poi(d)gnant. Le numéro 36, Nikon marque en faveur des Tigres 2 minutes après alors que les Aigles avaient les poids en mains. Antonietti teste son lancer du poids après l’avoir bien exercé avec Ajoie et ne parvient pas à faire mieux que les autres défenseurs.

 

C’est notre robuste Bezina qui arme puissamment un lancer du poids qui fait taire toutes les peluches des Vernets. Et exactement 2 minutes plus tard, sur un « Aux armes » agressif, le jeune Maillard dépasse le maître 57 (1m57) en savourant son premier lancer du poids réussi en championnat suisse. C’est à la suite d’une sale charge sur Riat ainsi que d’une faute sur notre (ange) gardien que les Tigers remontent au score.

 

Gerbe est un très bon chippeur de puck, mais n’arrive pas à trouver de l’aide de ses amis explorateurs. C’est la Ville, numéro 10 des Tigers qui lance son poids dans un trou de souris. Nous rigolons bien lorsque le staff nous indique le nombre de spectateurs (et non pas le nombre de peluches lancées ce soir) et que nous pouvons voir l’écusson de Bienne apparaître, les couleurs peuvent porter à confusion, d’accord, mais faites attention. Ils se sont rattrapés quelques minutes plus tard. Nous espérions la même réaction de nos tireurs du lancer de poids avant la sirène finale.

 

Mais ce n’a pas été le cas, alors place aux prolongations qui n’ont pas duré longtemps. Nous avons pu voir un tout « grand » Nathan Gerbe ce soir, qui a essayé un lancer de poids très original sur Punnenovs. S’il l’avait mis, Gerbe méritait une peluche à son effigie. C’est un but moche qui délivre les Emmentalois de ce match de lancer du poids très bataillé jusqu’au bout.

 

Les lancers sont là, la puissance y est aussi, l’envie et la hargne est belle et bien présente, continuons à mettre autant d’intensité lors de nos lancers de pucks et nous ne ferons qu’une bouchée de nos prochains adversaires : les peluches blanche et rouge nous attendent jeudi soir.

    Les bières

  • Les défenseurs

    Vous êtes en trans’ et c’est tant mieux !
  • Guillaume Maillard

    1er but en National League, ce n’est que le début…
  • Les Irréductibles Grenat

    Toujours chauds, toujours là, toujours fidèles depuis 15 ans !
  • L'arbitrage

    Ouvrir les yeux en regardant l’intégralité de la surface de jeu serait un grand pas.
  • Jeremy Wick

    Si tu avais autant joué avec le puck qu’avec ton dentier hier soir, cela aurait été une meilleure soirée pour toi.
  • La femme de Tömmernes

    Tömmernes aurait pu marquer son 2e but vu l’état des défenseurs.