Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • HK Ardo Nitra
  • 13.08.2019
    Le Sentier
    6-1
  • CSKA Moscou
  • 15.08.2019
    Le Sentier
  • Sparta Prague
  • 21.08.2019
    SAP Arena, Mannheim
    16:00
  • Adler Mannheim
  • 23.08.2019
    Heilbronn Arena
    12:30

Le QuennecGate

Après 2 derby victorieux, et presque à tête reposée, petit retour sur le mélodrame Quenneco-valdo-genevois.

 

Quennec

 

Notre proprésident n’est pas le meilleur communiquant du monde, c’est rien de le dire; en revanche, et je dois dire qu’il fallait s’y attendre un minimum (ok facile à dire une fois que le train est déjà passé), c’est un businessman et comme il semble moins mauvais à ce petit jeu qu’à celui des annonces, il apparaît maintenant comme une évidence qu’en prenant des participations dans deux clubs (initialement en LNB pour l’un des deux, je vais pas vous remettre le contexte qu’on connait tous), il allait se couvrir, voire carrément se blinder juridiquement.

 

Après les dernières nouvelles de la nuit, il semble donc que ce que certains décrivaient comme un tsunami sur le petit monde du hockey suisse se résumera peut-être finalement à une rien d’autre qu’une vaguelette sur notre beau lac de G’nève. Effectivement, si on en croît les déclarations de Hugh Quennec hier soir, sa double participation n’aurait absolument rien d’illicite par rapport aux règles actuelle (et j’insiste sur cet aspect) de la ligue. Plus précisément, même si cette double participation sous sa forme actuelle ne contrevient pas aux règles, elle semble toutefois n’être pas souhaitable pour les clubs, ce qu’on peut facilement comprendre, et va donc engendrer une révision desdites règles. Suite à cette révision une très probable, voire certaine, mise en conformité devrait donc mettre un point final à cette affaire.

 

Pour la faire courte : la situation actuelle de Quennec avec le GSHC et le LHC n’est pas souhaitable dans l’absolu sans être pour le moment contraire aux règles, on serait donc dans une zone d’ombre sur laquelle la lumière sera faite avec l’adaptation à venir du règlement de la ligue.

 

La ligue

 

On va pas y passer 15 ans, on connait depuis un certain temps le niveau de vide sidéral des boites crâniennes des dirigeants de ce bel organe qui encadre notre sport favori, on ne s’étonnera donc pas de les avoir vu se réjouir de la possibilité de fourrer leur nez dans les petites histoires de Quennec, du LHC et du GSHC; et, par l’intermédiaire de l’un de leur plus brillants pitre, menacer de sanctions allant jusqu’au retrait de licence les deux clubs lémaniques. Le soufflé étant déjà en train de retomber, ils doivent être bien malheureux les crétins du directoire de ne pas pouvoir continuer à se servir de ce Lemangate pour couler les romands au classement en faisant remonter Berne et Kloten en playoffs; et surtout pour faire oublier leurs propres récents échecs avec la nomination du nouvel encadrement de la Nati.

 

Pour la faire courte : si vous cherchez encore un organisme à dimension sociale auquel faire un don pour les fêtes de fin d’année, le comité directeur de la ligue me semble tout indiqué, même si vu le niveau on est probablement déjà plus sur de l’urgence humanitaire que du social.

 

Les supporters lausannois

 

Je ne vais même pas parler ici des quelques attardés qui sont allés jeter des pierres sur le bus grenat, l’absence cumulée de burnes et de cerveaux des individus qui ont fait ça confine à la débilité profonde, là encore si certains parmi vous souhaitent faire un geste je vous invite à envoyer vos dons à la Section Ouest des fans du LHC qui fera suivre.

 

Pour les autres supporters lausannois donc, ceux que Maique Perez désigne comme les « vrais » fans, je vous avoue avoir quand même été surpris par la manifestation lors du match de mardi soir à Malley. Étant lucide (et pas encore bourré puisque ma bouffe de noël c’est seulement ce soir), je ne m’attendais pas à voir apparaître des déclarations d’amour à Quennec dans les gradins de Malley; mais de là à aller jusqu’au « Quennec Dégage » qu’on a pu voir, je dois dire que j’ai été bluffé. Alors je pense bien qu’ils ne sont pas ravis d’avoir appris que Quennec bloque le processus qui entoure la nouvelle patinoire lausannoise, mais de là à inviter un de ceux qui a travaillé a prévenir la faillite du LHC à dégager, chapeau les poètes! Ça vous a pas traversé l’esprit ne serait-ce qu’une minute que les potentiels futurs investisseurs/repreneurs pourraient se dire que, vu le traitement que vous réservez à l’un des artisans de votre sauvetage d’il y a environ 5-7 ans, ils feraient mieux d’aller mettre leur argent ailleurs?

 

Pour la faire courte : c’était visuellement très joli le petit happening de mardi soir à Malley mais la prochaine fois essayez de connecter deux de vos neurones pour vous demander si c’est vraiment le signal que vous voulez envoyer ; à ce stade la seule chose que je puisse vous souhaiter c’est que les investisseurs/repreneurs éventuels du LHC si cher à votre cœur soient plus intéressés par le business et l’argent que ça va leur rapporter que par le soutien à un club sportif et son écosystème local.

 

Et nous dans tout ça

 

Et nous dans tout ça me direz-vous ? Et bien en l’état actuel des choses, j’ai un peu envie de vous dire : on s’en fout pas mal. La menace d’une sanction semble sérieusement s’éloigner, on vient de mettre 6 points en deux matchs, deux jours, deux derbys, l’ambiance sera clairement à la fête sous le sapin. On pourra tranquillement regarder Vukovic, Lombardi, D’Agostini et Pyatt jouer avec le team Canada à la Spengler en espérant qu’ils ne se blesseront pas et attendre sereinement la reprise depuis la troisième place du classement (ok troisième place un peu hypothétique dans le sens ou Zoug compte deux matchs de retard et seulement 1 point de moins que nous).

 

Les plus chagrins diront qu’avec ce Quennecgate ça ne va pas aider nos autorités politiques à avoir confiance et à s’engager pour qu’on puisse nous aussi, un jour peut-être, avoir une nouvelle patinoire à Genève. Laissez-moi rire, ça fait combien de temps qu’on en parle de ce projet ? Vous avez jusque-là réellement eu l’impression que nos politiques se sont engagés pour faire bouger les choses et avancer le dossier ? Forcément, c’est plus facile de voter les augmentations de ses propres indemnités, d’aller faire le beau dans les rues basses en période électorale et de faire chier la culture alternative à Genève…

 

Pour la faire courte : vivement la reprise, la suite du championnat et la fin de cette affaire Quenneco-valdo-genevoise, qu’on puisse en revenir au sport, parce que finalement le hockey c’est avant tout sur la glace que ça se joue.

 

Joyeux Noël, Bonne Année et Santé !!!

 

PS : un autre article concernant Hugh Quennec et son implication au GSHC vous sera prochainement offert.