Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 16.11.2017
    Les Vernets
    0-3
  • 21.11.2017
    Vaillant Arena
    4-1
  • 24.11.2017
    Malley
    19:45
  • 25.11.2017
    Les Vernets
    19:45

Les blessures, quelle poisse !

Après 2 mois de championnat, un premier bilan s’impose sur les blessures de nos joueurs.

 

Je ne sais pas vous, mais saison après saison, j’ai toujours cette mauvaise impression que les saisons s’enchaînent mais ne changent pas. Notre équipe est toujours aussi touchée par les blessures, une poisse qui nous colle bien à la peau…

 

Jugez-le par vous-même, avant même le début de la saison régulière, Robert Mayer, Auguste Impose, Eliot Antonietti et Floran Douay étaient déjà out pour plusieurs semaines. Pire, pas moins de 12 joueurs étaient blessés 1 mois plus tard… Et pas des moindres, puisque notre capitaine Kevin Romy était de la partie, accompagné de Cody Almond, Nathan Gerbe, Nick Spaling, Arnaud Jacquemet, Jonathan Mercier, Guillaume Maillard, Floran Douay, Kay Schweri, Yoan Massimino, Noah Rod et Nicolas Leonelli ! Sans compter les blessés entre ces deux périodes. Une belle poisse, oui ! Tous ces joueurs absents ont donc clairement modifié la composition initiale de notre équipe.

 

Pourtant ce n’est pas faute d’avoir entendu en début de saison que, cette fois, on avait « une profondeur de banc » ! Bon la profondeur de banc, c’est bien beau, mais quand petit à petit, ce sont les titulaires incontestables qui s’en vont pour quelques semaines en convalescence, la profondeur de banc commence gentiment à te faire sourire. Et quand finalement, le 20 octobre 2017 dans un match à la PostFinance Arena de Berne, le GSHC doit composer avec 7 jeunes sur la glace (Maillard, Guebey, Heinimann, Impose, Kyparissis, Holdener, A. Riat) et à peine plus de « tôliers » (Mayer, Bezina, Fransson, Petschenig, Loeffel, Vukovic, Antonietti, Richard, Hasani, Rubin, Simek, D. Riat, Wick, Traber) tu te dis que cette poisse est décidément bien tenace.

 

Le club a d’ailleurs pris les devants cette saison et instauré une rubrique « rapport médical » sur son site internet. Se serait-il rendu compte de la nécessité d’une telle rubrique pour notre équipe ? Pour autant, on ne peut pas dire que la communication du club sur ce point soit irréprochable, beaucoup de flous entourant les blessures réelles des joueurs et leur durée d’indisponibilité. Mais passons.

 

Ces blessures à répétition ont donc modifié la composition de notre équipe et sans doute ont également influé sur les résultats en demi-teinte (pour être gentil) du début de saison. En effet, comment ne pas prendre en compte l’absence de notre gardien Robert Mayer (sans remettre en cause la prestation de Gauthier Descloux) qui est tout de même pour beaucoup dans le retour en forme de notre équipe ? Par ailleurs, comment faire pour gagner lorsque l’équipe est décimée et que les joueurs sur la glace sont obligés de jouer encore plus et donc de tirer sur la corde, au risque eux aussi de se blesser ?

 

Aujourd’hui, Christophe Bays, Yoan Massimino, Floran Douay, Arnaud Riat, Kay Schweri, Noah Rod et Stéphane Da Costa sont encore blessés et indisponibles pour une durée indéterminée pour la plupart. L’équipe n’est donc pas encore au complet ni à l’abri de nouvelles blessures. Mais voyons le positif, le retour petit à petit des blessés coïncident aussi avec la meilleure santé de notre équipe.

 

La dernière énigme reste Stéphane Da Costa, joueur dont le GSHC a annoncé qu’il allait être le joueur capable d’élever le niveau de l’équipe. L’équipe et les supporters attendent toujours de découvrir ce joueur, car aussi bon soit-il, il est toujours blessé et n’a pas encore foulé la glace des Vernets. On espère tous qu’il sera apte à jouer d’ici la reprise, s’il ne s’est pas blessé avec son équipe nationale (il est parti finaliser sa remise en forme avec elle et pourrait être aligné)… car s’il existe bien une constance depuis toutes ces années, c’est la poisse qui nous colle toujours aussi bien à la peau !