Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 19.03.2019
    PostFinance Arena
    4-3AP
  • 21.03.2019
    Les Vernets
    2-3AP

Lockout : quels impacts sur le GSHC ?

Bientôt fini ou pas, analysons les impacts de la grève outre-Atlantique pour notre équipe

 

Après une dure semaine de labeur, le week-end est enfin là. Une fois n’est pas coutume au mois de décembre, aucun déplacement ni match aux Vernets n’est prévu ce soir. Je décide donc de passer une petite soirée tranquille en famille… Tout se passe à merveille jusqu’au moment du choix du whisky pour couronner un bon repas. C’est ce moment que le rédac en chef choisit pour m’appeller et m’annoncer d’une voix effrayée que Brett Regali a succombé aux sirènes des jolies blondes et à l’architecture communiste de la cité praguoise. Ni une, ni deux je comprends l’urgence de la situation. Comment allons-nous donc pouvoir tenir notre idée folle d’un calendrier de l’Avent si l’article ne peut être écrit ? Je me verse un triple Whisky et me met au travail.

 

Le sujet de l’article ? L’impact du lockout sur le GSHC. Bref tout un programme. Quel peut être l’impact de 2 joueurs arrivés grâce ou à cause de 2 guignols jouant avec la passion de millions de personnes ? Le sujet de l’article n’est pas là, mais comme je n’ai pas encore d’idées sur ce que je vais écrire par la suite, je meuble comme on dit.

 

Je me sers un 2ème verre pour voir si mon ami Balvenie veut bien m’inspirer.

 

Si on résume et résonne simplement, avant l’arrivée de Weber et Couture on était premiers, après le départ du second nommé on l’est toujours. Donc pourrait-on bêtement considérer l’impact de ses 2 joueurs comme nul ? Détrompez-vous ! Voici quelques raisons qui tendent à appuyer ma théorie.

 

Tout d’abord, L’arrivée d’un joueur comme Logan Couture permet d’avoir une certaine visibilité outre-Atlantique. Et je ne vous parle même pas de cette visibilité si un joueur comme Crosby ou Stamkos débarquait.

 

Deuxièmement, c’est un sacré plaisir pour les spectateurs de pouvoir regarder évoluer un jeune joueur aussi talentueux. Tout le monde à encore en tête son goal « between the legs » à 4 contre 5 face à Davos.

 

Concernant Yannick, les avis sont plutôt mitigés quant à son apport réel dans le jeu. Certes son tir est vraiment puissant mais souvent ses relances et son jeu défensif laissent à désirer.

 

Après mon 3ème verre je vois quand même 2 raisons importantes quant à son apport à l’équipe.

 

Premièrement il a permis à Chris de se débarrasser de Kevin Hecquefeuille. Oui je sais, ce n’est pas politiquement correct mais à l’approche de l’Escalade ma frontaliérite aigüe se réveille.

 

Et surtout, soyons sérieux un instant, son arrivée a permis à Mike Vermeille et Dave Sutter d’aller s’aguerrir quelques temps un LNB et ça, ça aura un réel impact ! Car au lieu de chauffer le bout du banc ou rêvant de griffer la glace quelques secondes en fin de match, ces 2 jeunes peuvent jouer des rôles important à Martigny et accumuler de l’expérience pour la saison prochaine.

 

En conclusion je pense que ce Lockout aura été bénéfique au GSHC mais pas autant qu’il a été bénéfique à Zoug, Berne ou Bienne.

 

Et maintenant ? Maintenant on est suspendus aux lèvres des acteurs du vaudeville se jouant de l’autre côté de la grande gouille pour savoir si l’on peut rêver à l’arrivée d’une superstar qui nous permettrait de rêver au titre.