Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 19.03.2019
    PostFinance Arena
    4-3AP
  • 21.03.2019
    Les Vernets
    2-3AP

Marre !

Le coup de gueule de fin d’année

A l’heure qu’il est, vous êtes certainement entrain de déguster dinde et champagne et loin de nous l’idée de vous gâcher ces moments de partage. Néanmoins, tant qu’à partager, on a nous aussi envie de partager quelque chose avec vous : notre sentiment de ras-le-bol.

 

Quoique je dis « on », mais je vais plutôt utiliser la première personne étant donné que le ressenti de mes camarades de rédaction n’est pas forcément identique à 100%, je ne veux pas les prendre à témoin de manière erronée. A la base, ce coup de gueule aurait du paraître dans quelques semaines, dans une version longue et détaillée. Ce qui va suivre ne remet pas en cause l’écriture de ce futur article, mais il y a simplement des choses que j’ai envie de faire sortir dès mainenant. La défaite honteuse contre Rappi aura certainement été l’ultime élément déclencheur.

 

Dans une liste plus ou moins exhaustive, voilà donc ce qui me gonfle actuellement dans, ou autour de, ce club :

 

- J’en ai marre de devoir passer devant 3 stands de bouffe du monde et 4 mascottes Pringles avant d’enfin comprendre que ce qui m’amène aux Vernets le soir, c’est un match de hockey. Il serait temps que le sport reprenne le dessus sur le « spectacle ». Le GSHC propose de « vivre l’expérience hockey », commençons donc par ne pas oublier le dernier mot de cette phrase d’accroche.

 

- J’en ai marre de ces invités alibis et ces phrases bateau que l’on nous sert à chaque avant-match.

 

- J’en ai marre de cet animateur (rien de personnel contre lui, mais plutôt contre ce qu’on lui fait dire !). On nous bassine avec des pubs, des inaugurations de patinoires à Pétaouchnock, des anniversaires et cette %&*()&*() de kiss cam. Aucune annonce des prochains match à l’extérieur par contre, l’inauguration de la centrale de tri des coquilles usagées depuis plus de 10 ans ayant lieu en même temps qu’un match hors de Genève semblant être bien plus importante.

 

- J’en ai marre d’avoir l’impression que ce club a fait tout juste, tant administrativement que sportivement, jusqu’en 2010 avant de commencer à faire n’importe quoi depuis.

 

- J’en ai marre de cette communication foireuse, pour autant que le mot communication signifie encore quelque chose dans l’esprit de certains.

 

- J’en ai marre d’avoir la sensation que la Spengler et la Winter Classic sont les deux seuls objectifs du club cette saison. Ce que je veux c’est le titre, pas la Spengler ! Ce que je veux ce sont des victoires contre Lausanne, quelque soit l’endroit dans lequel on joue ces matches.

 

- J’en ai marre de voir « mon » club se ridiculiser sur les réseaux sociaux à grands coups de provocations dignes de cours d’école pour faire monter la sauce de ce Winter Classic. Il ne fallait pas croire qu’avec 2 montages vidéo et 3 photos, vous alliez faire renaître une rivalité que vous avez mis 8 ans à enterrer.

 

- J’en ai marre du spectacle proposé sur la glace depuis 3 ans. Pas d’émotion malgré des joueurs de plus en plus forts mais cantonnés dans un système qui ne leur sied pas. Je me pencherai plus longuement sur ce point ultérieurement.

 

- J’en ai marre de ce power-play misérable, désastreux et catastrophique.

 

- J’en ai marre des excuses trouvées par le Boss. Oser déclarer (entre autres, mais celle-là est tout fraîche) qu’Aebischer s’est transformé en Patrick Roy, c’est se foutre de la gueule du monde, rien d’autre.

 

- J’en ai marre d’avoir l’impression que maintenant que le public « populaire » semble acquis, le club ne se préoccupe plus que de ses VIP. Du genre « On préfère jouer nos matches aux Vernets le jeudi parce que ça amène les sponsors ». Et les 5'000 non-VIP présents au match, on s’inquiète de savoir si ça les arrange ?

 

- J’en ai marre que quand le public pense « sport populaire », le club n’ait que « business et argent » comme réponse.

 

- J’en ai marre du forum.

 

- J’en ai mare d’en avoir marre. Parce que ce club, je l’aime autant que tous ceux qui auront lu toutes ces lignes l’aiment. Et que ça me fait profondément chier de voir que tout part de travers. Du moins c’est mon opinion.

 

Le problème, c’est que je n’ai pas l’impression d’être le seul à être saoulé par tout ou partie de ce qui précède. Je n’ai pas le sentiment non plus d’être le seul à constater le fossé qui se creuse entre le club, l’équipe et une partie du public. Fossé qui pourrait être très difficile à combler en cas de non-accession aux playoffs.

 

Du coup, si je ne suis pas seul dans ce cas, il faudrait que le club commence à se poser certaines questions sur son fonctionnement. Histoire d’éviter de bousiller tout ce qui a été fait jusqu’à aujourd’hui.

 

Joyeux Noël quand même, et espérons que 2014 nous amène son lot de satisfactions.