Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 16.11.2017
    Les Vernets
    0-3
  • 21.11.2017
    Vaillant Arena
    4-1
  • 24.11.2017
    Malley
    19:45
  • 25.11.2017
    Les Vernets
    19:45

Mayer VS Wild

Découvrez le nouveau show de survie présentée par Eagle Grylls. Dans cet épisode, Mayer va devoir traverser un désert afin de retrouver la civilisation.

 

(GÉNÉRIQUE)

(VOIX OFF Eagle Grylls) « Pour le moment, la survie est compliquée. Mayer est blessé de partout et doit compter sur seulement 3 membres valides. Il va falloir se battre et utiliser au mieux les membres qui lui restent s’il veut passer l’épreuve du Désert Jaune. »

 

*musique impressionnante et effet visuels dignes de NT1*

 

« La zone qu’il devra traverser parait interminable. C’est un endroit des plus silencieux car absolument inhabité. La couleur dominante est le jaune urine mais on espère qu’il ne se laissera pas dégoûter. »

 

« Dès le début de l’émission, Mayer montre une détermination qui fait plaisir à voir. Les épisodes passés ne l’ont pas aidé mais il a l’air décidé à que les déconvenues précédentes ne se reproduisent pas.

Il bénéficie d’un terrain permettant facilement la progression, ce qui est plutôt inattendu mais agréable. Il traverse aisément les premièress centaines de mètres de la zone Jaune. »

(FACE CAM Mayer) « Les premières minutes sont plus faciles que prévues mais la suite du terrain est bien plus accidentée. Il va falloir plus d’effort pour arriver de l’autre côté du désert. »

(Voix off) « Il a beau marcher à un bon rythme, il sait que la moindre erreur peut être fatale. Il a notamment failli se fouler la cheville à cause d’un caillou qu’il n’avait pas vu. »

 

(Mayer) « Avant toute chose, j’espère réussir à me faire une boussole pour me donner la direction de la victoire mais je n’ai qu’une vielle barrette, de la salive et une canette de bière.

(Voix off) « Mais il y parvient et c’est la liesse. Il regarde la caméra d’un air fier et s’exclama "F*** yeah" que l’on peut traduire par : C’était un travail de qualité.

Fort de cette réussite, il se dit qu’il mérite un peu de repos et c’est le moment idéal pour notre page de pub de 18 minutes »

(Jingle)

 

*Pause pub*

 

(Jingle)

(VO) « Nous revoilà avec Mayer qui se bat dans le désert du Da’ Vo’. Il suit maintenant la direction de sa boussole afin de retrouver des supporters, euh, des secours.

Il a déjà parcouru 20 km mais il lui en reste encore 40 km. »

 

*roulement de tambour* 

 

« La deuxième partie du désert est plus rocailleuse, la progression est plus difficile mais Mayer s’en sort bien. »

(Mayer) « Il faudrait que j’escalade cette rocaille ici, cela me permettrait d’avoir une vue d’ensemble pour voir si je vois une construction au loin. »

(VO) «À l’aide de ses cheveux tressés, il parvient à se faire une corde d’excellente facture et grimpe le rocher dans une aisance inespérée par les 2 téléspectateurs. »

(Mayer) « Regardez là bas, c’est un nuage de pollution. La victoire est par là bas. Nous ne sommes qu’à une trentaine de kilomètres d’elle. »

 

(VO) « Mayer a beaucoup de chance. Il a fait une très belle ascension et il a pu apercevoir son salut. Cependant, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, et il faut déjà redescendre de ce rocher.

Durant la redescente, la corde en cheveux frotte contre une aspérité et s’éfiloche. Mayer ne le voit pas et continue sa descente. »

 

*ZOOM sur le frottement, il ne reste qu’un cheveu. Image en noir et blanc pour ajouter du côté dramatique*

 

(VO) « Finalement, Mayer parvient en bas malgré la fragilisation de sa corde. »

(Mayer) « Wow, ça s’est vraiment joué à un fil. »

(VO) « En effet, et pour se remettre de ses émotions (et pour que nos téléspectateurs puissent aller rechercher des chips), deuxième page de pub. On se retrouve juste après ! »

 

(Jingle)

 

*Page de pub*

 

(Jingle)

 

(VO) « Nous sommes toujours avec Mayer qui est en bonne voie pour traverser ce désert sain et sauf. Il ne lui reste que 20 km et c’est bon.

Il est impressionnant, lui qui lâchait à la moindre difficulté avant, il est maintenant déterminé à aller chercher cette victoire contre la nature.

Sa motivation est inébranlable, il parcourt ces derniers kilomètres avec la fraîcheur d’un junior. Il manque de tomber à plusieurs reprises mais son énergie a le dernier mot. »

(Mayer) « Je suis arrivé à la dernière dune. J’entends quelqu’un qui hurle "Hey you f*cking c*nt ! [Traduction : Bonjour, cher ami] J’AI RETROUVÉ LA CIVILISATION C’EST INCROYABLE !" »

 

(VO) « La victoire lui tend les bras. Il se permet même de jongler avec ses affaires pour montrer qu’il « pèse » et on le comprend.

Nous finirons donc sur cette belle image de jonglerie. Mayer y est arrivé. Nous nous retrouverons bientôt dans le prochain épisode de Mayer VS Wild. »

 

(Jingle)

    Les bières

  • Robert Mayer

    Il a tenu la baraque et même blanchi. Comment ne pas le récompenser pour célébrer cette belle victoire.
  • Jeremy Wick

    Deux goals dont le 2-0 absolument superbe. Laisse-en une gorgée à Šimek pour avoir montré la voie.
  • La détermination

    Une réaction comme on les aime. De l’énergie, des joueurs qui se couchent sur les tirs, de la volonté. Voilà le GSHC qu’on aime !
  • Les blessés

    Même si hier s’est bien passé, avec la profondeur de banc actuelle, il va falloir du renfort si on veut continuer à gagner.
  • Les 4000 personnes qu’il manquait

    C’est vrai qu’aller au match un mardi dans la situation actuelle relève plus du bizutage, mais il devait y avoir 3'200 personnes max aux Vernets hier.
  • Ceux qui n’ont pas Les plumes élastiques

    Venez acheter ce superbe magazine qui va vous distraire durant les matchs mornes ou entre deux tiers.