Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 15.12.2017
    Malley
    3-5
  • 19.12.2017
    Les Vernets
    19:45
  • 21.12.2017
    Les Vernets
    19:45

McSorley : le bilan

Au vu des derniers événements et du départ de McSorley en tant qu’entraîneur, 1905 se devait de faire le bilan de toutes ces années passées derrière le banc du GSHC.

 

Loin de nous l'idée d'être exhaustif tant le personnage est complexe mais nous allons faire de notre mieux pour rappeler les grands moments de notre illustre entraîneur.

 

Pour beaucoup (dont moi je l'avoue), McSorley est le seul entraîneur qu'il leur ai été donné de voir au GSHC. En effet, son arrivée date de l'été 2001 soit il y a 16 ans. Je ne peux pas décrire le sentiment qui a dû animer les supporters de voir le volcanique Canadien arriver de Londres, mais son arrivée ne passa pas inaperçue, car la saison suivante le GSHC revenait en LNA.

 

Chris vient donc de terminer sa 15e saison de suite en LNA. 15 saisons à la tête de l'équipe. Ces 15 années se sont terminées par :

  • Des quarts de finale de playoffs, 7x

  • Des demi-finales, 4x

  • Des finales, 2x

  • Des playouts, 2x dont une "finale"

 

Après avoir terminé à la 2e place 2x, la 3e 2x, à la 4e 1x, la 5e 2x, la 6e 4x, la 7e 2x, la 9e 1x et la 11e 1x. Nous avons donc au bout des 15 ans, 13 qualifications aux playoffs en étant à la 5.5e place en moyenne ce qui est pas mal.

 

Une seule fois en playoffs, l'équipe aura battu un adversaire mieux classé en saison régulière, Lugano en 2015.

 

Cela donne 858 matchs au total (134 en séries) dont 434 victoires, 396 défaites et 28 nuls pour un bilan de 1067 points en championnat.

 

Il n'y a pas de quoi rougir en regardant ce bilan surtout quand on voit la concurrence avec les budgets qu'on connaît.

 

Chris a aussi eu le nez creux pour détecter les éléments prometteurs de son effectif, en leur donnant du temps de jeu pour qu'ils puissent déployer leurs ailes. Depuis quelques années, les jeunes sont une part majeure de l'effectif. Quand on voit où sont ces jeunes, on se dit qu'il a fait du bon travail. On peut évidemment penser à Noah Rod qui vient de signer pour 3 ans avec les Sharks de San José à qui on souhaite le meilleur.

 

McSorley a toujours eu le talent pour transformer des joueurs ayant un potentiel parfois caché en superstars. Cela se démontre surtout quand on voit ces superstars presque retourner à l'anonymat. On peut évidemment penser à Thomas Déruns ou Paul Savary en 2010, qui jouaient sur un nuage avant de retomber (à Lausanne certes) à un niveau très moyen.

 

La seule exception serait peut-être Reto Suri qui a déployé ses ailes quand il partit de Genève. Mais c'est l'exception qui confirme la règle dirons-nous.

 

Lors des deux finales, l'équipe n'était pas la plus séduisante sur le papier. C'est le travail du coach, les bonnes idées et un schéma de jeu bien pensé qui a permis de créer des lignes surpuissantes et de nous faire passer à deux doigts du titre.

 

Chris nous a aussi mené jusqu'à des titres, amicaux certes, mais à souligner. Cela aurait été beau d'avoir une Coupe de Suisse en plus mais on ne peut pas refaire l'histoire. Chris a donc gagné 3 coupes Spengler dont deux avec le GSHC. Cela nous montre que même si notre club ne possède aucun trophée du championnat sur son étagère, il n'est pas loin de tutoyer les meilleurs quand la pression est moins forte.

 

 

L'Ontarien a réellement métamorphosé le club en arrivant et lui a donné une crédibilité dont il ne jouissait pas. Le Genève-Servette s'est réellement implanté dans la Ligue Nationale A avec une participation aux playoffs dès la première saison.

 

Au fil des ans, il a su montré qu'il n'était pas là par hasard et que son travail n'était pas vain. Il a décroché de gros contrats, donné sa chance aux jeunes prometteurs et su mener l'équipe vers les sommets. Il a donné au Genève-Servette son identité, son énergie et sa rage. Pour beaucoup, l'image du GSHC et celle de McSorley sont indissociables du fait de tout ce que Chris a mis dans ce club.

 

Il a su donner du caractère à cette équipe et c'est ce caractère qui l'a amenée jusqu'ici aujourd'hui. On se souvient tous de moments où l'équipe est allée gagner un match avec ses tripes contre toutes attentes (notamment l'acte III à Zurich en 2015). On imagine mal que cette force de caractère soit totalement étrangère à la présence de notre valeureux GM.

 

Son tempérament volcanique et son exigence ont parfois déplu mais ont poussé chacun des membres du club à se surpasser et à tout donner jusqu'à la sirène finale du dernier match de chaque saison. Mais la personne avec laquelle il a été le plus exigeant c'est sans aucun doute lui-même. Ses choix n'ont pas toujours été les bons, mais il a toujours cherché de nouvelles solutions, des changements profitables à tous.

 

On a tous en tête des images de lui en train d'haranguer ses guerriers ou de donner son point de vue au corps arbitral, des stratégies audacieuses qui ne marchent pas toujours, du culot de sortir son gardien pour jouer le tout pour le tout ou encore le sourire des félicitations post-victoires.

 

S'il y a bien une chose de certaine, n'en déplaise à Hugh Quennec, c'est que Chris McSorley est lié au GSHC et fait partie de son histoire. Il en a écrit les plus belles lignes et a marqué de son empreinte toute l'identité du club. Quand on voit son attachement pour cette ville, son émotion lors des derniers événements, on oublie tous les moments où on l'aurait maudit de jouer avec nos nerfs, toutes les défaites et toutes les erreurs, on se souvient juste d'un homme qui "mouille la chemise", qui pose son cœur sur le banc et qui se bat jusqu'au bout.

 

 

À l'occasion de cette retraite en tant qu’entraîneur, toute la rédaction de 1905.ch se joint à moi et à tous les supporters pour vous remercier le plus chaleureusement de toutes ses années et de toute cette implication dans notre club de cœur. Merci de nous avoir fait vibrer et d'avoir porté si dignement ces couleurs afin de les élever là où elles sont maintenant. Dans nos têtes et pour longtemps, le GSHC c'est vous Chris !

 

Merci pour tout et on se réjouit de suivre la suite de ces aventures loin du banc grenat…

 

858 matchs, 434 victoires, 28 nuls et 396 défaites pour 1067 points

(Résultat final et en saison régulière, matchs/victoire/défaite en saison régulière+PO, points en saison régulière.)

 

2002-03 Quarts PO 6e 44+6 19+2 15+4 48pts

2003-04 Demi finale 3e 48+12 26+5 16+7 58pts

2004-05 Quarts PO 5e 44+4 20+0 19+4 45pts

2005-06 (Chris et Hugh achète le club) Demi-finales playout 11e 44+4 16+4 21+2 39pts

2006-07 Quarts PO 7e 44+5 21+1 23+4 65pts

2007-08 Finale PO 2e 50+16 32+10 18+6 89pts

2008-09 Quarts PO 6e 50+4 27+0 23+4 78pts

2009-10 Finale PO 2e 50+20 34+11 16+9 101pts

2010-11 Quarts PO 5e 50+6 23+2 27+4 74pts

2011-12 Finale playout 9e 50+9 21+5 29+4 67pts

2012-13 Quarts PO 7e 50+7 27+3 23+4 80pts

2013-14 Demi-finale PO 4e 50+12 28+7 22+5 83pts

2014-15 Demi-finale PO 6e 50+12 25+6 25+6 78pts

2015-16 Demi-finale PO 3e 50+11 31+6 19+5 89pts

2016-17 Quarts PO 6e 50+4 22+0 28+4 73pts