Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 19.03.2019
    PostFinance Arena
    4-3AP
  • 21.03.2019
    Les Vernets
    2-3AP
  • HC Sierre
  • 09.08.2019

    19:00
  • HK Ardo Nitra
  • 13.08.2019
    Le Sentier
    19:30

Pas une fille facile !

Berne a fini par passer l'épaule, mais rien ne fut simple.

 

Dans une boîte de nuit, Berne serait en quelque sorte le beauf de la soirée. Riche et condescendant, il est sûr de lui et du fait que rien ni personne n'est capable de lui résister.

 

De son côté, Genève-Servette serait plutôt cette nana mignonne sans être belle, suffisamment attirante pour que Berne pose ses yeux dessus alors qu'autour d'elle, d'autres ont des arguments autrement plus convaincants.

 

Genève-Servette n'aime pas les beaufs. C'est peut-être ça qui incite Berne à régulièrement revenir à la charge pour tenter de l'attirer dans son lit. Les résultats des dernières tentatives bernoises sont d'ailleurs quelque peu mitigés.

 

En cette soirée du 19 mars 2019, Genève-Servette se rend en boite le moral à 0. Plusieurs de ses amis l'ont lâchée et elle se retrouve bien seule. L'occasion semble donc belle pour Berne, qui souhaite bien profiter de la solitude genevoise pour parvenir à ses fins.

 

C'est peu dire que Berne y va fort en début de soirée, mais malgré sa solitude, Genève-Servette résiste aux avances bernoises. Frustré, Berne va satisfaire un besoin naturel, se regarde dans la glace et se dit qu'à son retour sur la piste, il va conclure. Et ses envies semblent rapidement se réaliser puisque rapidement, un petit bisou par-ci, une petite caresse par-là, Genève-Servette semble succomber à la tentation ; c'était mal la connaître !

 

Telle une petite allumeuse, après avoir fait croire au beauf qu'il avait une chance, Genève-Servette partit immédiatement se rapprocher d'un autre homme et ni une ni deux, lui sauta dessus sous les yeux d'un Berne complètement hagard. L'ensemble des témoins de la scène ne semblait plus rien y comprendre.

 

Un deuxième petit détour aux toilettes, où beaucoup de choses se jouent lorsqu'on est en boite, et Berne revient revigoré, mais fébrile. Et il ne suffira que d'une demi-seconde d'inattention de Genève-Servette pour que Berne en profite pour lui fourrer sa langue dans la bouche. Bien que légèrement repoussé, Berne semble avoir repris le dessus.

 

De manière exceptionnelle, les horaires de la boite s'assouplissent quelque peu et les adeptes du dancefloor vont pouvoir continuer à danser encore un moment. Mais la fatigue commence à se faire ressentir du côté de Genève-Servette, qui finit rapidement par se laisser séduire par Berne, qui la ramènera à la maison quelques minutes plus tard. La bienséance nous oblige en revanche à ne pas vous dire si Genève-Servette s'est fait ou non Burren par Berne ; cela ne nous regarde pas.

 

Les jeudredis étant les meilleurs soirs de la semaine, les deux amants cachés se sont donné rendez-vous dans une autre boite demain. Mais attention, Genève-Servette viendra cette fois accompagnée ; la tâche s'annonce ardue pour le beauf bernois.

    Les bières

  • Résilience

    Capacité d'un individu à résister psychiquement aux épreuves de la vie.
  • Courage

    Force morale ; fait d'agir malgré les difficultés, énergie dans l'action, dans une entreprise
  • Abnégation

    Sacrifice volontaire de soi-même, de son intérêt.
  • Le photographe de 1905

    Premier match de playoff à Berne cette année pour lui et première défaite du GSHC à la Postfinance Arena. Coïncidence ? Je ne crois pas
  • Les relances

    Bezina, Völlmin, Berthon : 3 des 4 buts encaissés proviennent d'erreurs à la relance.
  • Le public bernois

    Le plus nombreux d'Europe certes. Mais quelle ambiance misérable.