Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 19.03.2019
    PostFinance Arena
    4-3AP
  • 21.03.2019
    Les Vernets
    2-3AP
  • HC Sierre
  • 09.08.2019

    19:00
  • HK Ardo Nitra
  • 13.08.2019
    Le Sentier
    19:30

Richard Park libéré

A travers son site internet, le club nous apprend que Richard Park a été libéré de son contrat suite à un accord « à l'amiable » signé ce vendredi.

 

Sans vouloir refaire le bilan sportif complet de sa saison passée sous nos couleurs, il me semble qu'une large majorité considère que son apport à l'équipe n'a pas atteint ce que l'on en attendait, bien qu'il ne fut à mon avis pas aussi insipide que certains pensent.

 

Car au-delà du constat que signer un joueur pour 3 ans et le virer après une saison, c'est un sacré ratage, il y a l'aspect financier. Park a signé un contrat de 3 ans avec le club et il n'y a que peu de chances qu'il renonce à la totalité de ce contrat (qui le ferait?). Charge donc au club d'honorer cet engagement financier jusqu'à son terme et dans le cas d'un joueur étranger on parle de plusieurs centaines de milliers de francs.

 

Il y a 2 scénarios envisageables pour cet accord :

 

-Park accepte une somme forfaitaire pour la rupture du contrat, probablement au moins la moitié du contrat. Les 2 parties sont libérées de toutes obligations.

 

-Le club s'engage à payer au moins la différence de revenu du joueur pour les 2 prochaines saisons selon les contrats qu'il signera en comparaison du contrat signé avec le GSHC. Le tout probablement accompagné d'une prime de départ.

 

Un club qui a de la peine à boucler son budget et qui réclame de l'aide des autorités à tout intérêt à ne pas faire trop de publicité sur une affaire comme celle-ci. J'ai énormément d'admiration pour McSorley, mais force est d'admettre qu'il lui arrive aussi de se planter, et là je crois qu'on peut dire que c'est le cas. Ce ratage a un prix qu'il faudra assumer, il est donc bien naïf de croire que ce départ permet de libérer 500'000.- de budget.

 

L'avantage de cet accord c'est que nous aurons pas droit à un remake de l'affaire Crameri devant les tribunaux, tant mieux. Affaire classée, passons à la suite !