Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 22.01.2019
    Bossard Arena
    19:45
  • 24.01.2019
    Les Vernets
    19:45

Un très joyeux Noël

Ce soir, c’est Noël. Il y avait des guirlandes plein les tribunes et quelques personnes ont même pensé à apporter leur bonnet de Père Noël. Devant le shop, 3 de nos blessés signaient des autographes : Fransson, Wingels et Simek, le petit rigolo de la bande. Comme entame de jeu, il y a mieux qu’une erreur d’affichage au sujet des TopScorer de ce soir avec un Junland à la place de Martschini. Après 30 longues minutes d’attente, on a commencé les festivités.

 

On voit tout de suite une entrée en force de la part de Zoug, même avec un seul supporter pour les encourager jusqu’après 10 minutes où ses 4 autres amis l’on enfin rejoint. Winnik tente de faire trembler les filets mais n’y arrive pas. Romy cadre mal un tir, il manque les filets de peu. Cody a essayé de marquer comme mardi soir, d’un beau shoot directement après un engagement gagné. Morant cherche des poux à notre numéro 26, mais lui sait bien qu’il n’est pas aussi sucré que les breuvages « Morand ». Schlumpf s’y met aussi avec Almond. Winnik va se reposer 10 minutes sur le banc, il en a bien besoin après tout ce qu’il a fait hors du banc. C’est à 2 minutes du terme du tiers que l’on peut voir la première pénalité de Zoug, qui nous permet de marquer le 1-0 suite à un assist-caviar (parfait en ces temps de fête pour un bon repas) de Wick pour notre numéro 89. Le parterre Nord peut aller se reposer sur un beau et mérité 1-0.

 

Zoug entre franchement dans ce deuxième tiers avec un Diaz qui manque de peu les filets pour égaliser. Après 2 minutes de jeu, une canne genevoise a été enlevée des mains d’un patineur par un Zougois mais pas de quoi siffler pour les zèbres. Goran s’y met aussi et fait valoir la puissance de ces tirs. Contre le cours du jeu et sur une erreur de notre numéro 72, c’est Zoug qui égalise avec Widerström, Pontus de son (moche) prénom. Et s’ensuit le 1-2 pour Zoug, d’une magnifique cacahuète du bout de la canne de Alatalo (si vous arrivez jamais à prononcer son nom, c’est normal). On a pu admirer beaucoup d’anniversaire sur le vidéotron et pour une fois, c’est cool de voir quelqu’un qu’on connaît. Wick arrive finalement à marquer, mais les arbitres vont vérifier cela à la vidéo et annule le but. McSorley crie un peu trop fort (Jingel Bells) et se prend donc 2 minutes. Ensuite, on admire Morant se laisser tomber sur Douay qui sort sur blessure et cela n’a pas dû faire du bien au vue de la difficulté de sortir de la glace. La tribune est en feu, c’est chaud, il fait chaud.

 

Cody rend bien tous les coups qu’il se prend. On peut admirer l’ouverture de porte du banc de prison genevois pour le débroussaillement de sapin, oups de cannes parsemées sur la glace. Fritsche marque le 2-2 avec un puck qui ne veut pas s’arrêter de tourner sur la ligne de notre ancien gardien chéri. C’est au tour d’Alatalo de se reposer pendant 10 minutes. La médaille de bronze est attribuée à Roe qui montre l’étendue de son intelligence face aux Grenat en allant embêter notre numéro 89. Un temps mort est demandé pour calmer les ardeurs et tout donner jusqu’à la dernière seconde. Descloux fait preuve de sang-froid sur un tir de Lino, le petit lutin zougois. Les prolongations se profilent et il ne faut que 19 secondes à un certain Cody Almond pour crucifier Zoug. Fallait-t-il encore ne pas avoir besoin d’aller aux toilettes à ce moment-là.

 

Ce match est un accompagnement aux vidéos journalières de Noël pour souhaiter un joyeux Noël à tous les supporters genevois. On espère que les rois mages seront généreux pour la nouvelle année.

    Les bières

  • Cody Almond

    Pour avoir « tout » fait sur la glace pour que l’on remporte ces 2 points.
  • Tanner Richard

    Le bulldozer de Markham qui commence sa charge depuis le banc et qui la finit dans le but adverse.
  • Floran Douay

    Pour tout ce que tu donnes sur la glace. Remets-toi vite de ta blessure !
  • Johan Morant

    Parce que c’est gratuit comme tous les coups que tu donnes.
  • Les arbitres

    Merci pour le cadeau de Noël, mais franchement fallait pas.
  • Les supporters genevois

    Qui balançaient les lumières des cadeaux de Noël sur la glace.