Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 19.03.2019
    PostFinance Arena
    4-3AP
  • 21.03.2019
    Les Vernets
    2-3AP
  • HC Sierre
  • 09.08.2019

    19:00
  • HK Ardo Nitra
  • 13.08.2019
    Le Sentier
    19:30

Une défense qui prend l’eau… et des PO qui s’éloignent

Par le passé, Langnau a très souvent été prénommé gentiment Langnul. Force est de reconnaître que cette année cette équipe se défend plutôt bien, si bien qu’elle se trouvait déjà 7 points devant le GSHC avant ce match et qu’elle figurera sûrement parmi les 8 qualifiés aux play offs. À 10 matchs de la fin du championnat, les Aigles se devaient pourtant de les battre s'ils voulaient conserver une chance de qualification pour les PO.

 

Cette belle théorie prit l’eau dès la 4e minute et ceci en moins d’une minute, lorsque Langnau parvenait deux fois à mettre un goal à notre gardien, Gauthier Descloux. Eero Elo, laissé seul par la défense genevoise, pouvait récupérer un rebond suite à un tir de son coéquipier et tromper Gauthier Descloux pour la première fois de la partie. Les Aigles ne se laissaient pourtant pas abattre et repartaient en attaque. Mal contrôlé, puisque sur un puck perdu en zone défensive, Harri Personen partait en contre, entouré de 3 Genevois clairement en retard, et marquait le 2e goal entre les jambes du gardien. Cela faisait exactement 51 secondes que le premier goal avait été marqué. Entame de match catastrophique pour les Aigles qui se voyaient déjà menés de deux longueurs après moins de 5 minutes. Les supporters des Vernets étaient déjà pessimistes. À la 7e minute, l’addition aurait même pu être plus salée lorsque Langnau pouvait, pour la deuxième fois de la soirée, récupérer un puck dans sa zone défensive et partir en contre à 2 contre 1. Les joueurs emmentalois se butaient cette fois-ci, et heureusement, à Gauthier Descloux. On a pourtant souvent l’habitude de dire que ce sont les visiteurs qui ne descendent pas du car, mais hier soir, c’était le contraire qui se produisait, le GSHC n’était clairement pas à son affaire en ce début de partie... Les Genevois, qui subirent ensuite quatre minutes en infériorité numérique, se montraient pourtant dangereux. Jeremy Wick trouvait même le moyen de rater l’immanquable, en tirant bien au-dessus de la cage de Damiano Ciaccio alors qu’il se trouvait seul, à quelques centimètres de lui… Lorsque le gong de la fin du tiers retentit, le GSHC était toujours mené de deux goals. Certes, plusieurs fois il avait tiré sur la cage adverse, mais sans grande conviction et le gardien protégeait bien son but. Langnau n’était pas non plus flamboyant mais avait su profiter à merveille des grosses absences dans la défense du GSHC pour prendre l’avantage dans ce tiers.

 

Le deuxième tiers fut bien différent. Après un peu plus de deux minutes, Langnau partait sur le banc des pénalités. Le GSHC profitait alors de sa première supériorité numérique pour marquer le 2 à 1 par Timothy Kast avec des assists de Daniel Winnik et Henrik Tömmernes. Cependant, la joie de tous les Vernets fut de bien trop courte durée. À l’engagement, Langnau récupérait le puck et parvenait dans la zone défensive genevoise, les Grenat, brouillons et pressés par les visiteurs, contrôlaient mal le puck et le revenant, Eric Martinsson, faisait l’erreur de le balancer en plein milieu de sa zone défensive. Claudio Cadonau n’en demandait pas tant et pouvait armer un tir imparable. Le troisième goal de Langnau venait de tomber 32 secondes après la réduction du score du GSHC. Les joueurs genevois pouvaient bien taper leur canne sur la glace de rage, le score était à nouveau de deux buts d’écarts et tout était à refaire… À la mi-match, Tanner Richard pouvait enfin marquer le 3 à 2. Celui-ci intercepta une passe d’un joueur de Langnau, se retournait et tirait dans la lucarne du gardien emmentalois. Les Grenat poussaient alors pour égaliser, mais continuaient de se faire peur en contre-attaque. Un exemple parlant : à la fin d’une supériorité numérique en faveur du GSHC qui n’avait rien donné, les joueurs genevois effectuaient maladroitement leur changement de joueurs tandis que le puck, hors de contrôle, glissait au fond de la patinoire où un joueur de Langnau l’attendait patiemment pour partir en contre avec l’un de ses compères. Par chance, Henrik Tömmernes était encore sur la glace et pouvait intercepter la passe du joueur emmentalois et empêcher sûrement une autre grosse occasion de goal pour Langnau, mais une frayeur de plus pour le GSHC et ses supporters. Le tiers se terminait, heureusement, de la meilleure des manières pour Genève lorsque Jeremy Wick, laissé seul par la défense de Langnau, pouvait égaliser sur une passe de Jonathan Mercier. Les compteurs étaient enfin remis à zéro.

 

Le momentum aurait ainsi dû être pour les Grenat, mais Genève parvenait à le perdre dès l’entame du dernier tiers. À nouveau, alors que le GSHC se trouvait en attaque et se procurait quelques occasions de marquer, John Fritsche se retrouva à terre et les arbitres laissaient jouer sous les broncas du public des Vernets. Harri Pesonen récupéra le puck et fit une passe lumineuse à Christopher DiDomenico, le top scorer de Langnau, qui était seul au milieu de la patinoire et pouvait tranquillement partir en contre (à nouveau !) et battre Gauthier Descloux. Les supporters n’en croyaient pas leur yeux. L’égalisation obtenue de haute lutte et avec beaucoup d’énergie dans le deuxième tiers, n’avait même pas tenu 2 minutes dans ce dernier tiers... Les Genevois se faisaient ensuite à nouveau avoir à 5 minutes et 55 secondes de la fin du match par le 5e goal de Langnau inscrit par Raphael Kuonen. (Les chiffres 5 qui s’alignent sont véridiques !). La crosse du joueur était un peu haute, les arbitres allaient alors vérifier à la vidéo le but de Langnau mais ils en restaient à leur première décision et accordaient ce dernier goal. La messe était dite. Après ce dernier goal, Tanner Richard se montra certes dangereux dans un petit solo au milieu de la défense emmentaloise, tout comme Noah Rod, qui se retrouva seul face au gardien, mais nos joueurs, au contraire de Langnau, n’eurent pas cet instinct de tueur et ne parvinrent pas à tromper Damiano Ciaccio. Défaite somme toute logique, Langnau ayant été meilleur dans tous les compartiments du jeu, durant ce match.

 

Pour couronner le tout, Zoug et Berne ont trouvé le moyen de perdre contre nos concurrents directs, soit Fribourg et Lugano... Le GSHC se retrouve donc à 4 points de la barre et les PO s’éloignent encore plus… il reste certes 27 points en jeu, mais l’écart semble de plus en plus insurmontable. La fin de saison risque d’être longue.

    Les bières

  • Henrik Tömmernes

    Henrik Tömmernes: La défense a été une vraie passoire, mais ce n’est pas ton cas. Imperturbable, auteur d’une assit. Continue ainsi.
  • Tanner Richard

    Superbe deuxième goal, si seulement tu pouvais jouer comme ça à chaque instant du match!
  • Jeremy Wick

    T'en as raté quelques unes dont une montagne au 1er tiers mais ce 3 à 3 aurait bien pu relancer toute la machine genevoise, il se doit d’être félicité !
  • Eric Martinsson

    On attendait avec impatience ton retour, mais force est de constater qu’il n’a pas été fameux. Plusieurs errements à corriger au plus vite.
  • Tommy Wingels

    Où est notre leader du début d’année 2019 qui enfilait les goals ? Il faut se réveiller !
  • Les contres

    Une fois encore, on perd ce match en encaissant des goals en contre-attaque. Inconcevable lorsque tu espères te qualifier pour les PO...