Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 08.12.2018
    Hallenstadion
    0-2
  • 18.12.2018
    Les Vernets
    4-2
  • 21.12.2018
    Les Vernets
    19:45
  • 22.12.2018
    Stade de Glace
    19:45

Une soirée nommée enfer

Après la belle semaine de Gustave Stern, l'ambiance va retomber. Il est invité chez des amis bourgeois évadés fiscalement dans le centre de la Suisse.

 

Il n'a évidemment pas envie d'y aller, les derniers repas tournant au débat unilatéral avec Zoé, l'hôte de maison qui lui donnait des leçons. Il est malheureusement obligé de s'y rendre, même si il en a déjà marre.

 

A peine le repas commencé, la discussion est tendue. Les pics commencent tout de suite et les sujets sensibles arrivent en même temps que les entrées. Zoé lance un premier "ça va le français ?" à Gustave, insinuant finement la proximité géographique de son logement avec la frontière. A peine 5 minutes de passées et déjà Gustave sent que la soirée va être longue. Il essaye de rétorquer un "moi au moins je paye mes impôts" mais ce n'est pas très efficace.

 

Il tente alors de calmer un peu le jeu le temps de reprendre ses esprits en dégustant les premiers plats.

 

Quand les plats font leur entrée, les débats reprennent de plus belle. Zoé ponctue le service de Gustave par un "Alors, toujours un bobo gauchiasse le welche ?". "Et de deux déjà" pense le genevois. Mais cette fois-ci, sa répartie est plus précise "Elle est belle ta baraque, c'est grâce à l'or nazi que t'as pu te la payer ou c'est juste en volant l'état ?".

 

La phrase fait mouche. L'assemblée étouffe un murmure de surprise et l'hôte de maison ne peut se retenir de lui jeter de l'eau au visage. Il faut dire que dans cette région, ils sont parfois peu éduqués. Les verres se vident donc au rythme des mains agitées et un des autres convive doit intervenir pour calmer le jeu. Il instaure donc un silence de 10 minutes, le temps de profiter quelque peu du plat servi.

 

Zoé fulminant toujours, elle se tient quelques temps mais ne peut s'empêcher de relancer les hostilités. Elle lance un "Ah tiens t'as tout fini. T'arrives à te payer à manger quand même malgré tu budget chichon ?". Il lui dirait bien qu'il en aurait bien besoin pour arriver à la supporter plus que 15 secondes mais le temps qu'il finisse sa bouchée, elle est repartie en cuisine. "Bon, dès qu'elle revient, je la calme", se dit-il.

 

Malheureusement pour lui, la tourte mit longtemps à être finie et apportée sur la table. Un temps suffisamment long pour que les paupières cachent ses yeux un instant, puis deux, puis plusieurs dizaines de secondes.

 

Il fut réveillé en sursaut par un délicat "Qu'est-ce qui a ? C'est bosser qui te fatigue ? T'as pas l'habitude ?". Surpris par cette douce attention et surtout lassé de ce repas aussi désagréable que loin, il ne pris même pas la peine de répondre. Il se dit qu'il allait attendre que cela passe, avec une certaine résignation. La fierté et la persévérance prennent congé ce soir.

 

La tourte engloutie, il s'assit bien au fond de son siège attendant qu'il soit l'heure de partir. Sur le pas de la porte, Zoé conclut la soirée d'un "Et bon retour en France !". "Génial" pense-t-il, "de quoi passer un bon retour à ressasser ce qu'il aurait pu dire". A moins qu'il ne s'endorme, vue l'énergie présentée durant cette soirée…

 

Espérons que la nuit lui redonne son énergie passée car il a son cours de rital le lendemain et il va falloir être en forme.

    Les bières

  • Jeremy Wick

    Il a réussi à débloquer le compteur de but à la Bossard Arena qui était vierge depuis 1 an et demi
  • Mike Völlmin

    Parce qu'il parait que c'est le meilleur joueur ce soir
  • Jack Skille

    Viens vite ! Il va falloir gagner en efficacité offensive parce que selon les stats officielles, on est à 1 goal pour 31 tirs (21 pour Zoug). C'est plutôt insuffisant
  • Le power-play

    Après de bonnes statistiques, il fallait compenser. C'est désormais chose faite
  • L'indiscipline

    Il fallait juste souligner le comportement des joueurs mardi pour qu'ils retombent dans leurs travers et offrent des pénalités stupides
  • Johan Morant

    Pour l'ensemble de son œuvre. Merci champion !