Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 09.03.2017
    Bossard Arena
    5-1
  • 11.03.2017
    Les Vernets
    1-5
  • HC Sion-Nendaz 4 Vallées
  • 19.09.2017

    19:45

En attendant un coach, le GSHC a pêché des recrues (TdG)

Un défenseur suédois rejoint l’international suisse Tanner Richard. Ça bouge aux Vernets!

 

A l’heure des Mondiaux, les supporters genevois gardent un œil sur l’évolution des Aigles qui patinent sur les glaces de France et d’Allemagne. Floran Douay vit son premier tournoi au plus haut niveau avec les Bleus, tandis que Romain Loeffel, Cody Almond et Tanner Richard ont séduit Patrick Fischer. Pour les Grenat, l’intérêt que revêtent ces championnats du monde est réel. Ils peuvent leur faire oublier que leur club a de la peine à faire parler de lui lors de cette intersaison. On se souvient que Mike Gillis s’est officiellement positionné en nouvel homme fort du GSHC. Dans nos colonnes, l’ancien general manager des Vancouver Canucks s’était montré confiant quant au recrutement pour la saison à venir.

 

Désormais manager général, Chris McSorley s’en remet lui à sa hiérarchie pour dévoiler les atouts qu’il mettra à disposition du futur entraîneur. Le poste clé est toujours vacant. Ce ne sera pas Willie Desjardin, dixit une source proche du dossier. «Son nom n’a jamais été évoqué.» Après son licenciement par les Canucks de Vancouver, un confrère imaginait que le coach rebondirait forcément aux Vernets. Faudrait-il imaginer que tous les entraîneurs en fin de contrat en Amérique du Nord sont des candidats potentiels? Quoi qu’il en soit, il va sans doute falloir attendre la fin du mois de juin – lorsque les contrats arrivent à échéance en NHL – pour que ce dossier soit mis sur la place publique. En attendant, quid des renforts promis par le directoire?

 

Un champion d’Europe

 

Adam Hasani a signé. Excellent en LNB avec La Chaux-de-Fonds, l’ancien Fribourgeois reçoit une nouvelle chance en LNA. A lui de prouver qu’il mérite de faire son trou au sein d’une attaque pléthorique. Avec l’arrivée de Tanner Richard, le jeu s’est ouvert. Au bénéfice d’une licence suisse, Richard occupe le poste d’un étranger en attaque. Jusqu’ici, seul le club n’a pas officialisé une information que le joueur lui-même et ses futurs coéquipiers ont largement commentée.

 

La signature du fils de Mike Richard confirme le scénario d’une défense à deux étrangers. Johan Fransson ne sera plus le seul mercenaire de l’arrière-garde. Il ne sera plus non plus le seul Suédois. Henrik Tommernes prendra en effet ses quartiers au bout du lac. Là encore, diverses sources concordantes confirment l’information. Reste à connaître la durée de l’entente signée entre les Aigles et celui qui a été élu meilleur défenseur du championnat de Suède et qui a enlevé les deux dernières éditions de la Champions Hockey League et un championnat (en 2016) avec Frölunda.

 

En attendant Jooris?

 

Reste donc à pourvoir un poste d’étranger vacant en attaque pour compléter l’effectif. Qui pour épauler Nathan Gerbe? D’abord écartée, l’option Nick Spaling pourrait être relancée. Autre piste intéressante, celle de la venue de Josh Jooris. En septembre, alors que Mike Santorelli avait filé au Canada pour y ranger ses patins, la Tribune de Genève avait annoncé la signature du fils de Mark Jooris, ancien attaquant de Ge/Servette au siècle dernier. La venue de ce joueur des Coyotes de Phoenix (NHL), lui aussi bénéficiaire d’une licence de jeu suisse, est liée à des contraintes budgétaires. En ce sens, une avancée significative du dossier de la nouvelle patinoire pourrait avoir des conséquences réjouissantes immédiates.

 

Enfin, au rayon des prolongations de contrat, on attend toujours l’annonce concernant Robert Mayer. Signée de longue date, l’entente n’a toujours pas été dévoilée par Ge/Servette. Nul doute que la campagne d’abonnements qui sera prochainement lancée agira comme un accélérateur d’officialisation de bonne(s) nouvelle(s).

 

Et sinon, en attendant, il y a des Mondiaux de hockey…