Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 19.03.2019
    PostFinance Arena
    4-3AP
  • 21.03.2019
    Les Vernets
    2-3AP
  • HC Sierre
  • 09.08.2019

    19:00
  • HK Ardo Nitra
  • 13.08.2019
    Le Sentier
    19:30

GSHC-Zoug : mais ce n’est pas grave !

A l’image d’une grande partie du public, on est sortis des Vernets complètement écoeurés.

 

Il fut un temps où un match aux Vernets un mardi était une bonne nouvelle. On savait qu’on allait passer un bon moment et supportant une équipe qui allait batailler 60 minutes durant. C’était en quelque sorte une moment de répit dans une dure semaine de boulot. Mais ça, c’était avant comme dirait l’autre.

 

On est bien conscients que l’on a eu droit à quelques matches sympas ces derniers temps, mais honnêtement, sur le nombre, combien y’en a-t-il eu ? Combien de matchs enthousiasmants, rythmés et dominés par notre équipe de guerriers ? Combien de fois les Vernets sont-ils redevenus ce qu’ils savent être. Pas un chaudron (il n’y a qu’un Chaudron, et ses héros sont verts !), mais une patinoire qui s’enthousiasme grâce aux exploits de ses joueurs ?

 

Ah mais ce n’est pas grave me dit-on : maintenant on a la Kiss Cam. Allez, « un bisou, un bisou » !

 

Ce Zoug-là n’avait pourtant rien d’un foudre de guerre, bien au contraire. Deux tiers durant, on s’est dit que leur niveau de jeu reflétait parfaitement leur classement. On a quand même réussi l’exploit, et on pèse nos mots, de les laisser égaliser sans faire mine de se révolter. Comme si nos joueurs étaient arrêtés, hypnotisés et démobilisés. Et comme si ça ne suffisait pas, c’est grâce à notre 1485ème autogoal de la saison que l’on finit par perdre en polongations.

 

Ah mais ce n’est pas grave me dit-on : on a gagné la Spengler ! On peut donc sereinement envisager les playout.

 

Parce que même si nous n’y sommes pas encore, il faudrait que nos joueurs réalisent que ça nous pend au nez. Rien ne nous assure qu’au soir du 4 mars prochain, nous soyons entrain de débattre de notre adversaire en playoffs plutôt que sur la possibilité que nos dirigeants réfléchissent la moindre et annoncent la gratuité des 3 derniers matches amicaux aux Vernets que nous offrira le nouveau mode de playout. Et non seulement finir sous la barre avec une équipe comme celle-ci serait une immense farce, mais si en plus ça doit se faire au détriment de Lausanne…

 

Ah mais ce n’est pas grave me dit-on : si on faisait une olà ?

 

Parlons-en de cette histoire de olà : sérieusement, on se fout de notre gueule ? Déjà qu’on est pas forcément fans de la olà quand on gagne un « simple » match de championnat, mais il faut avoir quoi comme type de problème pour essayer de lancer cette forme de célébration alors que l’on vient d’encaisser le 1-1 contre le 10ème du classement ? Qui plus est lors d’une saison où le public manifeste son mécontentement plus souvent qu’à son tour ? On veut bien être gentils un moment avec l’animateur et tout ce qui va avec, mais arrive un moment où il ne faut pas prendre le public des Vernets pour ce qu’il n’est pas. Les nombreux sifflets entendus à ce moment du match devraient en faire réfléchir certains.

 

Ah mais ce n’est pas grave me dit-on : MSC Croisières et le nouveau partenaire du club depuis quelques mois.

 

C’est très bien, mais plutôt que de nous parler de croisières, il serait temps de prendre soin du bateau qui coule, sous peine qu'il a COSTA l'envers...

    Les bières

  • Tobias Stephan

    A voir son pétage de plombs à la fin du match, une bonne bière ne sera pas de trop pour oublier.
  • Eliot Berthon

    Eh oui ! On est pas toujours tendres avec lui, mais on sait reconnaître un joueur qui se bat pendant que certains de ses coéquipiers se touchent.
  • Roland Gerber

    Ne se cache pas et va finir ses charges, là où certains de ses copains ne vont même pas les commencer.
  • L'animateur

    Le coup de la olà, c’est juste pas possible. PAS POSSIBLE !
  • La "kiss cam"

    C’est inutile et beauf, ça n’amène rien et personne ne semble ravi de jouer le jeu. Question : est-ce donc vraiment nécessaire de continuer ?
  • Garrett Stafford

    Pas le plus mauvais hier soir, mais dans l’ensemble on commence à comprendre pourquoi Fäjerstad n'a pas fait grand chose pour le conserver.