Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • EV Zug Academy
  • 21.10.2018
    Bossard Arena
    1-6
  • 23.10.2018
    Diners Club Arena
    4-3
  • 27.10.2018
    Les Vernets
    19:45
  • 30.10.2018
    Les Vernets
    19:45

La ligne de cœur

Après avoir tenté d'écouter ce match de grande qualité à la radio, l'ennui m'a fait changer pour La 1re avec La ligne de cœur sur le thème du deuil.

Un auditeur appelait Jean-Marc Richard pour témoigner de son expérience. Nous avons donc décidé de vous le transmettre en garantissant l'anonymat du dit témoin. Il se prénomme Craig mais nous l'appellerons Sabrina.

 

Jean-Marc Richard : - Sabrina bonjour.

 

Sabrina : - Bonsoir Jean-Marc, bonsoir à tous les 2 auditeurs.

 

JM : - Vous avez connu un deuil récent et vous avez souhaité nous en parler.

 

Sab : - Oui, c'était il y a peu lors d'un voyage dans les terres reculées de la Léventine. Nous étions venu visiter les aérodromes militaires et notamment les hangars à avions. C'est notre dada avec mes amis.

 

JM : - Que cherchiez-vous dans ce hangar ?

 

Sab : - Mes amis et moi étions intéressés par le HCAP 1937. C'est un vieux modèle, mais il parait qu'il est beau et facile à piloter. Nous pensions donc que l'on passerait un bon moment.

 

JM : - Vous savez piloter ?

 

Sab : - Oui théoriquement. Le chef de notre groupe, Kevin, a son brevet. Nous devions donc le trouver avant de pouvoir s'amuser avec. Malheureusement, mon équipe et moi-même n'étions pas très organisés et plutôt tête en l'air. Notre progression était très hasardeuse et nous trébuchions sans cesse sur les essieux qui dépassaient ou autres pièces traînant au sol.

 

JM : - Votre ami s'est blessé en tombant ?

 

Sab : - Non, mais ce n'est pas passé loin. Heureusement, mon ami Juraj, qui préfère les avions aux camions TV, a repéré avec facilité le modèle qui nous intéressait. Il nous a tout de suite aidé et mis sur les bons rails. En cherchant l'avion des yeux, un membre du groupe a levé la tête trop vite et s'est violemment cogné.

 

JM : - C'est à ce moment que tout a basculé.

 

Sab : - Non pas encore, ce n'était pas très grave mais ça n'annonçait rien de bon c'est vrai. Peu de temps après, les bêtises de mes amis ont commencé à être légion. Alors que nous étions encore loin de la bête, ils ont cru bon de se disperser, sautillants comme des amateurs et touchant à tout ce qu'ils trouvaient.

Certains se sont donc logiquement coupés avec de vieux morceaux de tôle, incapables d'anticiper la dangerosité de leurs gestes.

 

JM : - Mais vous avez atteint l'avion finalement ?

 

Sab : - Sans trop savoir comment, nous avons réussi à le rejoindre et à tous monter dedans sans que quelqu'un ne se perde ou s'étrangle avec la ceinture. Kevin a tenté de remonter le niveau en sortant l'avion proprement mais l'agitation qui régnait dans l'habitacle a rendu toute manœuvre propre impossible.

L'avion s'est ramassé à peu près tous les murs. On aurait dit qu'un enfant de 5 ans était aux commandes. Il a failli réussir à sortir du hangar mais il a tapé dans la porte et l'aile droite est tombée.

 

JM : - Elle est tombée sur quelqu'un ? Et c'est cette personne qui est morte ?

 

Sab : - Non personne n'est mort. Le deuil c'est celui de la crédibilité de mon groupe et probablement celui de ma place d'organisateur de sorties. Comme ce que je prévois échoue avec une certaine constance, j'ai peur de perdre ma place.

 

JM : - Merci Sabrina de votre témoignage poignant. On imagine bien le ridicule de la situation et le manque de talent dont vous avez dû faire preuve. Nous allons malgré tout devoir vous quitter car nous recevons un appel plus alarmant venant de la bourgade de Lausanne.

Bonne soirée et courage Sabrina !

 

Sab : - Merci Jean-Marc. Bonne soirée à vous ! Je vais me consoler en descendant quelques bières.

 

JM : - Alors santé !

    Les bières

  • Titulaire.ch

    Le point le plus distrayant du match. Des blagues de qualité, presque aussi bonnes que celles des rédacteurs de 1905.ch.
  • Henrik Tömmernes

    Toujours aussi solide malgré ses 2h06 de jeu par match.
  • Tim Grossniklaus

    À la hauteur pour son premier match (surtout si on compare avec un match lambda de Fransson).
  • Le boxplay

    Quand même 2' non stop sans encaisser un goal. Bravo !
  • L'attaque

    Deux très bon goals contre le 11e, très propre comme match.
  • UPC

    Vivement que la ComCo leur tombe dessus parce que ne pas pouvoir voir le moindre match de National Ligue, c’est usant.