Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 03.11.2018
    Les Vernets
    6-4
  • 13.11.2018
    PostFinance Arena
    7-0
  • 15.11.2018
    Resega
    19:45
  • 16.11.2018
    Les Vernets
    19:45

Film d’horreur aux Vernets, Ge/Servette se bat tout seul (TdG)

Les Genevois ont offert le succès à Lausanne au 2e tiers à cause de  leur indiscipline. Troisième défaite de suite, c’est beaucoup

 

Quel match de dingue ou cauchemardesque, c’est selon. On fêtait déjà Halloween mardi soir aux Vernets avec une soirée où les joueurs ont eu beaucoup de peine à garder leur esprit et toute leur lucidité dans un derby parti dans tous les sens. Et, tout à coup, comme si quelqu’un avait éteint la lumière, les Grenat ont plongé, au milieu du deuxième tiers, la tête la première dans le noir pour tourner un film d’horreur dans une atmosphère qui a dépassé l’affliction.

 

Des fantômes déguisés en lions semblaient avoir jeté un mauvais sort à des Servettiens comme tétanisés, les patins collés dans une citrouille. Après avoir livré deux matches effrayants la semaine dernière à Rapperswil puis contre Langnau, les Genevois venaient de retrouver une fois encore leur mauvais visage. Cinq buts encaissés à Zoug, quatre dans la ville des Knie, six samedi et encore six contre le LHC, cela commence à faire beaucoup et le «conte» n’est pas bon pour une formation qui a présenté son mauvais visage.

 

Robert Mayer, qui avait logiquement retrouvé sa place devant la cage, en a jeté sa canne de rage, comme pour chasser ces mauvais esprits qui le poursuivent depuis trop longtemps. Le portier, abandonné par sa garde rapprochée, a fini par jeter l’éponge.

 

En moins de deux minutes (1’47’’), Vermin (deux fois), Herren et Leone avaient profité de l’indiscipline des Genevois pour offrir le succès inespéré à un Lausanne HC, bien emprunté jusque-là et tout heureux de l’aubaine. Car avant que Daniel Vukovic (35e) ne se blesse tout seul en donnant un coup de genou (!) et que Tanner Richard écope d’une double pénalité stupide pour une crosse haute, les joueurs de Chris McSorley avaient pris ce derby par le bon bout en marquant très vite (4e, Mercier).

 

Partir à fond, mettre de la vitesse et de l’intensité pour étouffer d’emblée les Vaudois, c’était le but des Grenat, qui auraient eu tout juste s’ils avaient exploité leur domination. Mais Cody Almond et Henrik Tömmernes ont manqué la cible. Ce n’était pourtant pas si sorcier, on l’a vu avec Jack Skille (qui avait égalisé) ou plus tard avec Mike Völlmin (41e) et Noah Rod (56e) quand les Grenat ont vidé leurs dernières cartouches, mais il était beaucoup trop tard.

 

Lausanne HC qui n’avait plus gagné à Genève depuis le 15 décembre 2017, n’en demandait pas tant pour obtenir son troisième succès d’affilée.

 

«Tu reviens à 2-2, tu joues plutôt bien et tu prends quatre buts en infériorité numérique, cette indiscipline est totalement inacceptable, pestait Goran Bezina au terme du récital lausannois. Mais il ne faut pas accuser Robert Mayer, ce n’est pas à cause de lui si on encaisse autant de buts. Il est temps qu’on se réveille!»

 

Après trois revers d’affilée, Ge/Servette, désormais sous la barre, n’a plus le choix: il doit se remettre dans la bonne direction et battre Ambri samedi aux Vernets.