Le site non-officiel et déjanté du Genève-Servette Hockey Club
  • Les Bières
  • Les enflures
  • Forum
  • 19.03.2019
    PostFinance Arena
    4-3AP
  • 21.03.2019
    Les Vernets
    2-3AP
  • HC Sierre
  • 09.08.2019

    19:00
  • HK Ardo Nitra
  • 13.08.2019
    Le Sentier
    19:30

Saison 2003/2004

Classement
Pos. MVNDButsDiff.Pts
3GSHC4826616148:123+2558

 

Parcours

Victoire 4-3 contre Ambri en 1/4 de finale

Défaite 4-1 contre Berne en 1/2 finale
 

Commentaires

Attentes

 

Après avoir réussi le petit exploit de participer aux playoffs dès notre première saison de LNA nous voilà donc de retour pour notre 2e saison dans l'élite. Nos voisins, pas du tout jaloux de notre réussite, eux pour qui LNA rime avec playout, ont la gentillesse de nous prévenir que la 2e saison est la plus difficile. La fin de l'euphorie de la promotion, plus d'effet de surprise pour les adversaires, enfin… nous voilà prévenu! De notre côté, après avoir gouté aux playoffs une fois on espère bien remettre ça.

 

Du côté de l'effectif, il faut noter le départ de Jamie Heward qui rejoint Zurich et qui affaiblit passablement notre défense bien que son compère Brett Hauer soit toujours là. Heureusement notre défense peut encore compter sur des artistes tel que Wesley Snell et Robin Breitbach, bien que leur art plutôt abstrait ne soit pas toujours reconnu par le grand public. Cette saison verra également le jeune Jonathan Mercier faire ses premiers shifts en LNA.

 

Le gros coup sur le marché des transferts sera au niveau de l'attaque et l'arrivée directement depuis la NHL du russe Oleg Petrov qui rejoint nos autres attaquants d'expérience que sont notamment Igor Fedulov et Philippe Bozon. Cela permettra d'encadrer nos jeunes joueurs prometteurs qui se nomment cette année Romy, Déruns, Benoit, Savary… Dans un autre style, cette saison sera également la seule de Mattia Baldi sous le maillot servettien. A l'exception de quelques bagarres il n'aura pas laissé un grand souvenir de ses passages sur la glace mais grâce à lui les supporters servettiens ont toujours été bien accueillis dans la petite auberge tenue par sa famille à quelques minutes de la Valascia.

 

Bilan

 

Avant le début de saison, la plupart "des spécialistes" nous voyaient finir sous la barre, et au final nous terminerons la saison régulière en 3ème position avec notamment la 3ème meilleure défense du championnat. Sans surprise c'est Oleg Petrov qui finit top scorer avec 56 points en 48 match.

 

Nous voici donc à nouveau en ¼ de finale et cette fois-ci avec l'avantage de la glace. Notre adversaire se nomme Ambri-Piotta ou plutôt Trudel-Domenichelli puisque les 2 attaquants ont marqués à eux deux 127 points lors de la saison régulière. La série commence plutôt bien, nous remportons le premier match aux Vernets avant d'aller battre Ambri aux tirs aux buts dans le deuxième match. Alors que l'on commence déjà à rêver d'une demi-finale, les Léventins s'impose aux Vernets avant d'égaliser dans la série. Nous marquons le 3ème point aux Vernets et un bon nombre de Genevois se rendront à Ambri le samedi espérant fêter notre première qualification en demi-finale. Finalement Ambri s'impose 3-2 et nous oblige à jouer un 7ème match le lendemain à 15h45! C'est donc à peine quelques heures après s'être quittés à Ambri que tout le monde se retrouve à Genève pour un match décisif. Que ce soit les joueurs ou les supporters qui avaient fait le déplacement, personne n'est très frais mais au final nous décrochons notre billet pour les ½ finale !

 

Voilà l'occasion de prendre notre revanche sur la saison précédente puisque notre adversaire n'est autre que Berne. C'est dans des séries comme celle-là que l'on comprend pourquoi "Les playoffs c'est une nouvelle saison qui commence". Des grosses charges, des bagarres, des tentatives de coupage de bras de notre top scorer, des insultes, des pétages de plombs… A défaut d'obtenir une qualification en finale on aura tout vu dans cette série et on ne se sera pas ennuyé.

 

Notre parcours s'arrête donc en demi-finale à Berne 4-1.

 

Joueur de la saison

 

Oleg Petrov avait tout pour le devenir mais son côté parfois nonchalant et surtout le fait qu’à peine atteri à Genève il ait signé à Zug pour la saison suivante en se foutant d’un peu tout le monde ici n'aura pas beaucoup plus. Cette saison c'est donc Philippe Bozon qui a écrit un peu plus sa légende. Blessé et rafistolé d’un peu partout il a continué à jouer (et plutôt bien) et à assuré son rôle de leader dans le vestiaire. Veritable modèle pour ses coéquipiers et hero pour les supporters, il a une grande part de responsabilité dans le magnifique parcours de l’équipe cette saison.

 

Flop

 

Le retour en LNA 2 ans plus tôt et les bons résultats de l'équipe mettent les politiciens sous pressions concernant l'état de notre patinoire qui tombe en ruine. Pour rappel, à cette période c'est encore les vieilles tribunes "provisoires" en bois qui trône dangereusement derrière les buts. André Hediger que l'on connaît plutôt en tant que "Dédé" et qui était en charge des sports à cette époque nous annonce fièrement que de nouvelles tribunes vont être construite très rapidement et qu'il a déjà les plans. Evidemment rien n'est fait rapidement et personne ne verra ces fameux plans.

 

Un instant

 

Malgré une saison plus que réussie sportivement, l’image qui revient de cette saison ne se passe pas sur la glace mais sur le banc. Tout le monde à vu et revue ces images de McSorley qui pete les plombs contre Kurmann et claque a plusieurs reprise la porte pour accéder au banc. Notre entraineur s’était déjà fait une certaine réputation mais depuis ce jours la elle à pris encore une autre ampleur. Les quelques centaines de Genevois présents ce soir la se souviennent encore de la tension qui régnait et des 16'000 Bernois huant notre coach et notre équipe.

 

Ce qui aurait pu changer

 

Et si McSorley ne s'était pas calmé après avoir claqué cette porte à plusieurs reprises? S'il était descendu sur la glace pour sauter sur Kurmann? La tension aurait déclenché une bagarre générale entre les 2 équipes ce qui aurait permis à Mattia Baldi de se défouler sur le casque de la moitié des Bernois qui auraient finis commotionnés. Les juniors Bernois appelés en renfort n'auraient pas tenu le coup dans la suite de la série face à notre équipe révoltée et nous nous serions finalement imposés dans le 7ème match à Berne qui se sera terminé à 9h le lendemain matin en raison des nombreuses interruptions dû à des jets d'objets sur la glace.

 

Sur pression du Blick, la ligue annonce le lendemain que le GSHC est finalement disqualifié et que Chris McSorley est interdit à vie d'entrainer en Suisse. Le groupe Anschutz se retire plus précipitamment que prévu et Goran Bezina ne vient pas à Genève la saison suivante… On va s'arrêter là, ce scénario ne nous plait finalement pas tant que ça.

Résultats